0000000000000000000000000000 Yaum-Un- Nabi - Jummah Masjid

Yaum-Un- Nabi

Yaum-Un- Nabi

L’importance de Célébrer Le Yaum-un-Nabi

Nous voici encore une fois dans le mois béni de Rabi’ ul Awwal, le mois qui a vu la naissance du Saint Prophète

Dans le monde entier, les musulmans se réjouïssent dès l’apparition de la nouvelle lune car c’est un mois qui nous rappelle la venue de notre maître, notre sauveur du Jour du Jugement, Miséricorde pour tous les Univers, Hazrat Muhammad Mustapha.

Dans ce mois, les vrais croyants organisent des Majalis pour raconter les évènements de la naissance du bien-aimé Prophète (r), faire ses éloges, réciter des Naats Shareef, lire des Durood Shareef en abondance, partager de la nourriture et tant d’autres activités de bienfaisance. Tout cela est fort louable et doit être encouragé.

Ceux qui célèbrent le Milaad Shareef du Saint Prophète (r) ont un amour sincère dans leur coeur et Allah les récompensera surement dans l’au-delà pour leur attachement à son Bien-Aimé Prophète

ÉVÈNEMENTS MIRACULEUX À LA NAISSANCE

Le Saint Prophète Muhammad (r) est né le 12 Rabi ul Awaal de l’année de l’Elephant, soit le 20 avril 570 de l’ère chrétienne. Le Saint Prophète est né juste avant l’aube comme pour signifier que la noireté du Kufr a maintenant pris fi pour laisser la place à la lumière de l’Islam. Lors de sa naissance, plusieurs évènements miraculeux se sont produits. Déjà pendant sa grossesse, Hazrat Bibi Aminah (t), sa mère, recevait la visite des anges. En racontant cela à sa famille, ils ont cru qu’elle était possédée par des Jinns et l’avaient enfermée dans une chambre. Là elle reçut la visite d’un vieil homme qui lui dit :

« N’aie pas peur,
Je suis Ibraheem, Khaleelullah »

Hazrat Ibraheem (t) lui raconta comment il avait offert son fils Hazrat Isma’ëel en sacrifice et comment Allah l’avait sauvé en envoyant un bélier à sa place. C’est à ce moment là que Hazrat Ibraheem avait prié Allah pour que le dernier Prophète Promis (r) prenne naissance parmi la descendance de Hazrat Isma’ëel. Hazrat Ibraheem informa Hazrat Bibi Aminah que cette promesse allait s’accomplir avec l’enfant qui était dans son ventre. Même la Bible confirme cette promesse ainsi : « Et c’est dans ta semence (à travers cet enfant unique Isma’ëel) que toutes les nations sur terre seront bénies car tu as écouté Mon ordre. » [Bible Genèse 22 :18]

Hazrat Ibraheem lui expliqua aussi pourquoi les anges la visitaient en lui disant qu’elle avait un statut élevée du fait qu’elle était la mère du Prophète Promis. Ainsi donc Hazrat Bibi Aminah (t) fut la troisième femme de l’histoire à recevoir la visite des anges, les deux premières étant Hazrat Bibi Haajra et Hazrat Bibi Maryam.

Hazrat Bibi Aminah raconte qu’aussitôt qu’elle avait ressenti les douleurs de l’accouchement, un ange est apparu et lui fait boire une boisson plus blanche que le lait et plus douce que le miel. Dès qu’elle eut avalé cette boisson toutes le douleurs avaient disparu et elle n’avait aucune frayeur.
[Ajaaibul Kasas Vol 2 pages 43-44]

Ensuite Hazrat Bibi Aminah avu s’ouvrir les portes du ciel et des milliers d’anges descendaient pour venir rendr hommage au nouveauné. Trois anges partirent en direction de la Kaaba. L’un se trouvait sur le toit, l’un se dirigeait vers l’est et l’autre vers l’ouest. Une lumière surgit alors illuminant l’univers en entier et grâce à cette lumière Hazrat Bibi Aminah pouvait voir distinctement les palais de Palestine et de Syrie. Quand le Saint Prophète a pris naissance, il était déjà circoncis par miracle, son cordon ombilical déjà sectionné et contrairement aux autres nouveaux-nés, son corps était propre sans aucun trace de sang ou autre impuretés.
[Tafrih ul Askia Fi Ahwaal il Ambiya, V.2, P.10-13]

ÉVÈNEMENTS MIRACULEUX APRÈS LA NAISSANCE

Aussitôt né, le Saint Prophète (r) se prosterna et récita dans une voix claire, l’index droit levé comme pour témoigner et il dit :

Ash-hadu an laa ilaaha illal laahou
Anna Muhammadur Rasoolullah.
Yaa Rabbi Hablî Ummatî.

Je témoigne que nul n’est digne d’être adoré sauf Allah. Je suis Muhammad Messager d’Allah. Ô Seigneur bénis moi et mon peuple.

Tout de suite le Seigneur Très Haut répondit à son Prophète (r) et dit : Je t’ai béni Toi (Ô Muhammad) ainsi que ceux qui te suivront. Ô les Anges, soyez témoins qu’il n’a pas oublié ses adhérents à sa naissance, comment donc pourra-t-il les oublier au Jour du Jugement ? [Ajaaibul Kasas Vol 2, page 44]

Quand il a accompli le Sajda, le Saint Prophète (r) avait saisi dans sa main un peu de terre. Cet incident fut rapporté à Abu Lahab et il avait prédit que cet enfant deviendra un jour le maître de ce monde. [Ahsan ul Muwaiz, Vol 1, Page 20]

Quand Hazrat Bibi Aminah (t) regarda son enfant, son visage brillait comme une pleine lune et un parfum exquis venait de son corps. Un nuage apparut, l’enveloppa et l’emmena avec lui en disant : « Ô les animaux de la terre, les poisson dans les mers et les arbres rappelez-vous du nom de cet enfant, Muhammad (r) et reconnaissez le. Il possède en lui toutes les bonnes qualités de tous les prophètes qui sont venus, de Hazrat Adam (u) jusqu’à Hazrat Isa (u) [Jésus]. Quand le nuage retourna l’enfant à sa mère, il était vêtu d’une soie de couleur verte. [Tafrihul Askia Fil Ahwal ul Ambiya, V.2, P.13]

Au moment de la naissance, Hazrat Abdul Muttalib, le grandpère de Rassoolullah (r) et d’autres mecquois étaient dan l’enceinte de la Kaaba. Tout d’un coup, ils ont été surpris de voir que les murs de la Kaaba s’incliner par miracle vers le Maqaame Ibraheem, là où Hazrat Ibraheem (t) avait jadis prié pendant la construction de la Kaaba. Puis la Kaaba parla ainsi :

Allah est le plus Grand, Allah est
le plus Grand. Il est le Seigneur
de Muhammad (r), qui purifiera
la Kaaba de ses idoles et de
l’idolatrie et la restaurera à sa
place prestigieuse comme Maison
d’Allah. Aminah vient juste de
donner naissance à cet enfant
.

Autre incident à sa naissance fut le fait que toutes les idoles du monde s’étaient effondrées. Quand la Kaaba s’était inclin pour annoncer la naissance, il y avait trois personnes dans son enceinte, Waraka bin Naufal, Zaid bin Omar, Osman bin Habiras. Ces trois personnes ont essayé de relever les idoles tombées. Mais ces dernières retombaient sur leurs visages à chaque fois. Les idoles récitèrent en arabe poétique : Nous les idoles sont tombées pour nous incliner devant un enfant qui vient juste de naître et dont la lumière a illuminé l’univers d’est en ouest.

Toutes les idoles du monde en entier sont tombées au même instant que cet enfant prenait naissance afin de lui rendre hommage.

Les empereurs du monde ont été effrayés ce soir. Le feu des mages s’est éteint et l’empereur perse est rempli de chagrin Plus jamais les génies n’auront accès aux voûtes célestes.

Ô fils d’Ismaël, laissez de côté l’idolatrie et venez vers l’Islam afin que vous puissiez hériter des jardins du Paradis Waraka bin Naufal, Zaid bin Omar, et Osman bin Habiras furent éblouis par la poésie récitée par les idoles. Ces dernières restèrent clouées au sol pendant au moins 24 heures. Ceci a été constaté non seulement par les gens de la Mecque mais par des milliers de personnes dans d’autres pays aussi.

Arrivant chez sa belle-fille, Hazrat Abdul Muttalib vit que celle-ci n’avait plus la lumière Nur-e-Muhammadi sur son front. Il demanda à voir son petit-fils. La mère répondit qu’il était dans une chambre à côté et que personne ne pouvait le voir car les anges étaient en train de l’honorer (probablement en récitant le Salat-o-Salam).

Pendant trois jours Hazrat Abdul Mutallib ne put pénétrer cette chambre ni pouvait-il parler tout comme Hazrat Zaccharia qui ne pouvait parler aux gens à la naissance de son fils Hazrat Yahya (t). Au troisième jour Hazrat Abdul Muttali emmena fièrement son petit-fils à la Kaaba et lui donna le nom de Muhammad (r). Aussitôt nommé, les quatres coins de la Kaaba résonnèrent ainsi :

« Nul n’est digne d’adoration sauf Allah, Muhammad est le Sceau de la Prophétie » [Ajaaibul Kasas,V.2, P.47]

D’AUTRES ÉVÈNEMENTS DANS LE MONDE

  1. Le feu des mages qui était resté allumé pendant des milliers d’années s’éteignit brusquement. Ce feu avait
    été allumé du temps du roi Namrood.
  2. La grosse pierre sur laquelle reposait le trône de Perse se brisa.
  3. D’après At-Tabari, Al-Bayhaki et d’autres, quatorze balcons s’écroulèrent au palais de Nausherwan (Perse).
  4. La rivière profonde et rapide de Sawa, devint brusquement sèche.
  5. La rivière Sanawa, qui était demeurée sèche pendant 1000 ans commença à couler soudainement.
  6. La Tour du palais se trouvant sur la rivière Tigre, qui était si solidement bâtie et rien ne pouvait l’endommager pendant des siècles, se brisa et tomba à la surprise de tous.
  7. Ce jour là, un rabbin de Yathrib aurait rassemblé les juifs afin de leur annoncer que « L’étoile de Mouhammad est apparue ». Un signe annonciateur de la venue du sceau des Prophètes connu par les Gens du Livre.

QUE FAIRE PENDANT LE MOIS RABI-UL-AWWAL

Le musulman se doit d’être fier de la naissance de son Prophète (S.A.W). Dès le début de ce mois il faut montrer sa joie et son amour pour notre Bien-aimé Prophète (S.A.W). Le jour du Yaum-Un-Nabi (S.A.W) faites un devoir de célébrer ce grand jour en assistant aux programmes organisés à travers le pays. Les pays musulmans célébrent tous le Milaad. Dans certains pays toute une semaine est décrétée jours fériés pour célébrer la naissance du plus grand personnage de l’humanité. Ne soyez pas comme ces infortunés qui vont chercher toutes sortes de prétextes pour dire que c’est Bidat.

Allamah Iqbal a dit :

“Ki Muhammad sé wafaa tuney to
ham terey hein – Yé jahaan cheez
hai kya Lauho qalam terey hein”.
Si tu es fidèle à Muhammad,
alors Je serais à tes cotés
Qu’est-ce que ce monde,
Tu auras la Plume et la Tablette

IBAADAT POUR RABI’ UL AWWAL SHAREEF

Le plus grand cadeau qu’un Ummati puisse faire à son bien-aimé Prophète c’est de réciter Durood Shareef en abondance pendant ce mois. Lisez autant que vous pouvez tous les jours.

Présentez des Durood en telle abondance comme des Bouquets de Fleurs pour notre Saint Prophete (S.A.W).