0000000000000000000000000000 JUMMAH 18 OCTOBRE 2019 - Jummah Masjid
October 31, 2019

JUMMAH 18 OCTOBRE 2019

JUMMAH 18 OCTOBRE 2019

Kanzul Iman d’ A’la Hazrat (ra)

Durant le mois sacré de Safar, plusieurs Aulia et des grandes personnalités religieuses ont quitté ce monde temporaire, y compris, A’la Hazrat Imâm Ahmad Raza Khan (ra), survenu le 25 de ce même mois.

A’la Hazrat était Mujaddid (réformateur), Faqi et un très grand érudit, de sorte que son Urs est célébré en grande envergure autour du globe, au 25ème Safar. Le thème du jour est donc axé sur cette grande personnalité, et en particulier, sur Kanzul Iman, sa traduction du Saint Qur’an. A’la Hazrat est comparé comme le vaste océan, il y a tant á dire sur lui, mais faute de temps, quelques uns des aspects lui concernant sont mis á la lumière.

A’la Hazrat est l’auteur de plus des milliers des livres, mais en ce vendredi, son Kanzul Iman a été choisi pour un éclaircissement de la préciosité d’un tel oeuvre. Il y a deux types de langage :

(i) Lisan-ul-ishq Le langage de l’amour
(ii) Lisan-ul-Ilm Le langage de la connaissance et de la recherche

Les Ahlé Ishq utilisaient le langage de l’amour, intoxiqué par ce mode, tout come les sufi sont intoxiqués en amour pour leur Mehboob. Ils sont si absorbés par cet amour, qu’ils se perdent en eux même.

Les intellectuels se servent du langage de la connaissance et de la recherche. C’est rare qu’une personne est dotée de ces deux qualités. Allama Abdul Wahab Shehrani (ra), par biais de son livre Lughatul-Ashiqeen, a dédié un chapitre en entier sur ces deux aspects. Le Créateur a Accordé ces deux qualités á A’la Hazrat (ra). Il se servait du langage de l’amour, aussi bien que celui de l’intellectuel. Sa personnalité est décrite comme un océan, rempli des diamants, en termes de la connaissance. Ces diamants sont apparents dans Kanzul Iman. Selon Allama Abdul Wahab Shehrani (ra), parmi une des qualités des Ahlé Ishq est ce qu’ils utilisent le langage de l’amour, au lieu de celui de la connaissance. Ce sont les signes des Ashiqeen, et ce n’est que possible que quand l’amour prédomine sur la connaissance.

La grandeur du Kanzul Iman se repose sur le fait que c’est le ‘Rooh-é-Iman’ et ‘Maghzé Iman’ de la langue Ourdoue. C’est une réflexion du Tafsir-é-Mubeen. Avant la rencontre avec son Murshid (Ustad) Shamsh Tabrez, Maulana Rumi utilisait le langage de l’intellectuel, mais á la suite de cette rencontre, il se servait du langage de l’amour, qui lui donna l’inspiration d’écrire son fameux Masnavi, connu comme Masnavi-é-Ma’navi en la langue Perse. Il a été dit que le Masnavi est le Qur’an en Farsi (la langue Perse).

Kanzul Iman et le Masnavi ont tous deux un mélange de l’amour et de la connaissance, apprécié par les Ahlé Ishq et les Ahlé Ilm. Si nous faisons le constat de la traduction du Bismillah, et du Soûrah Fateha jusqu’au Wannas, les deux aspects en termes du langage de l’amour, et celui de l’intellectuel y sont apparents partout, que ce soit, en phrase ou en mot.
La compréhension du Kanzul Iman est comparable aux différents nivaux du mystique, plus que le Sufi (mystique) est rehaussé, il est si absorbé dans l’amour du Mehboob, qu’il n’utilise que la langue de l’amour. Tout comme l’exemple du Maulana Rumi, cité en haut, qui est passé par les deux stades : Le langage de l’intellectuel et celui de l’amour.

Kanzu Iman apporte la paix et la joie d’un Ashiq, la réflexion du Tafsir-é-Mubeen y est inclus. Tafsir-é-Mubeen, c’est quoi ? C’est le ‘zaat’ du Saint Prophète (SAW), en précision, sa personnalité. Kanzul Iman est le trésor de la foi, á moins qu’on ouvre notre coeur, comme a dit Maulana Rumi.

A’la Hazrat a dit :

Allah ki sarta ba qadam shaan hein yé
In sa nahin insaan wo insaan hein yé
Quran to iman batata hai inhein
Iman yé kehta hai méri jaan hein yé.

Traduit par Mariam Goodur