0000000000000000000000000000 JUMMAH 13 SEPTEMBRE 2019 - Jummah Masjid
October 31, 2019

JUMMAH 13 SEPTEMBRE 2019

JUMMAH 13 SEPTEMBRE 2019

Le signe de la beauté de l’âme

Le signe de la beauté de l’âme de Imâm Husein (ra) n’a pas été complété, durant le waez de l’après midi du Ashura. S’il fallait écrire ou relater sur la beauté du roûh des prophètes, le temps n’en suffira pas pour le décrire.

roûh et la laideur du roûh ? Le roûh n’est pas visible, donc comment identifier sa beauté, malgré qu’on ne puisse voir le roûh, on peut l’identifier par ces deux aspects :

(i) L’amour du statut
(ii) L’amour de la richesse

Depuis la création de ce monde, á chaque époque et dans chaque société, il y a eu toujours des gens qui ont été frappé par la maladie de la grandeur. C’est une maladie spirituelle qui s’augmente graduellement.

Arif Rumi a dit :

« L’instinct n’est pas moins que celui du Pharaon ». Pharaon se proclamait non seulement Dieu, mais un très grand Dieu. Qu’elle en était la raison ? Et bien, c’est l’amour de la grandeur, il était obsédé par un tel désir et par une telle quête. Si nous avons ce même désir, nous nous mesurons avec Pharaon. Tant de personnes se sont égarées par une telle obsession, quelques uns se sont même proclamés prophètes, dont leur destination sera l’enfer.

D’autre part, l’amour pour la richesse a toujours existé, depuis tant des siècles, qui a détruit le monde en le transformant en un enfer. A mesure que l’âge s’avance, l’amour pour la richesse s’augmente. Les gens vieillissent mais l’amour pour la richesse se rajeunisse. Malgré qu’il est obligatoire de s’acquitter de la Zakât, on ne respecte pas ce quatrième pilier de l’Islam. Tout en ayant les moyens, on n’accomplit pas le Hâdj, et on ne fait pas le devoir de rembourser les dettes. On ne partage pas les biens du défunt. Ce sont tous les signes de l’amour pour le matériel.

L’épisode du Karbala nous montre ces deux aspects. D’un côté, il y a Yazid et ses compagnons, en quête de l’amour pour le statut, et de l’autre côté, Imâm Husein (ra), qui est devenu shaheed pour ‘Haq’, et ‘Aqeedat’ (Vérité), et (Foi). Imâm Husein (ra) n’avait aucun désir pour le statut ou la richesse, contrairement á Yazid, qui était obsédé par ces deux atouts. Il voulait s’asseoir sur le trône pour l’amour du statut et de la richesse.

La bataille de Karbala n’était pas politique, car c’était pour l’acquisition du statut et de la richesse. Quel fut le résultat ? Imâm Husein (ra) a été Accordé le plus grand statut, qui est préservé jusqu’au Qayâmat, et il entrera au paradis. Le statut mondain n’est rien, c’est illusoire.

En étudiant la vie de Imâm Hasan (ra), et Imâm Husein (ra), on saura que leurs coeurs étaient hormis de l’amour pour la grandeur. Ils étaient les progénitures des parents généreux (signes du Sakhawat). Le signe de la beauté du roûh se réside sur le non désir de l’amour du statut. Si par contre, il y a un tel désir, le roûh reste dans l’obscurité. Aussitôt que la beauté prend place dans l’âme, le désir pour le statut et la richesse part.
Il y a une Riwâyat qui nous éclaire sur le Sakhawat (générosité) du Imâm Husein (ra), et qui nous montre la beauté de son âme et le non désir de la grandeur et de la richesse. A Madina Munawwarah, Imâm Husein (ra) était dans sa maison, quand il entendit la requête d’un mendiant. Il appela son esclave Kambar et lui demanda de voir qui c’était. Il lui demanda ensuite ce qu’il y avait dans la maison. La réponse fut qu’il n’y avait que 200 dirhams pour les dépenses de la famille. Imâm Husein (ra) dit qu’on devrait aider un mendiant du Madina Munawwarah, et il demanda á Kambar de lui remettre les 200 dirhams.

Nous devrons donc fermer les yeux, en méditant pour revivre cet époque du Sakhawat de Imâm Husein (ra). Outre, le sacrifice des Ahlé Bayt du Karbala, toute cette famille n’était pas pour l’argent. Prenons l’exemple du Imâm Husein (ra), 200 dirhams étaient toute sa possession. Il aurait pu donner 10 ou même 100 dirhams au faqir, mais non, car les Sufiya disent que c’est la Zakât du Tariqat En ce qu’il s’agit du Shariat, Tariqat, et Marifat, pas de compromis pour Imâm Husein (ra), c’est pour cette raison qu’il donnait tout ce qu’il possédait au faqir.

Les jeunes devront étudier la vie du Imâm Husein (ra) pour s’éclairer. Il est donc á souligner que la bataille de Karbala n’était pas politique, c’était le combat du ‘Haq’ et ‘batil’. Le Saint Prophète (SAW) a dit :

Husein mujh se hai, mein Husein sé houn

Quand la beauté entre dans l’âme, le roûh est hormis de l’amour pour le statut et la richesse. Les Imaams, Saadaat sont connectés avec Imâm Husein (ra) et Hazrat Ali (ra) et finalement avec le Saint Prophète (SAW). Le statut du Saint Prophète (SAW), est si grand qu’il restait sans nourritures pendant des jours, pourtant s’il voulait, il aurait pu transformer une montagne en or. C’est ce qu’il avait dit á Bibi Aïsha (ra). Mais il a choisi ‘ghurbat’ (la pauvreté) comme option. Il préférait rester sans nourriture pendant des jours, un modèle pour l’Ummah.

Imâm Husein (ra) a été Accordé ‘Jamal-é-Roûh’ (la beauté de l’âme). Le Créateur nous Accorde comme ‘khairat’ une nuance de cette beauté, aussi bien que le ‘Ishq-é-Mustapha’ (l’amour du Saint Prophète (SAW), l’unité de l’Ummah, intérieurement et extérieurement, et de nous protéger de nos oppresseurs – Aameen.

Traduit par Mariam Goodur