About Post Author

Khutba Du Vendredi 28 October 2016

Le sermon du vendredi 28 octobre, 2016, prononcé á la Jummah Musjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaq Qadri Razvi

Rizq-é-Halâl ki koonjiyan

(Les clés de la nourriture licite)

De nos jours beaucoup sont ceux qui se soucient de leur commerce ou de leur nourriture quotidienne.  Leur complainte est qu’il n’y a pas barkât (rendement) en termes du commerce ou de la nourriture.

Le thème du jour est donc axé sur la nourriture licite et ses bénéfices. La question qui se pose est quels sont les moyens pour que la porte de nourritures nous est ouverte ? Un des moyens est ‘Istaghfar’, implorer le pardon á Allâh Paak.  En implorant le pardon au Créateur, la porte du ‘rizq-é-halâl est ouverte.  Cette Grâce nous parvient en abondance comme la pluie torrentielle.  En faisant ‘tawba’ constamment, l’effet joint notre cœur, puis notre corps. Ce faisant, nous sommes protégés des pêchés et comme récompense, Allâh Paak nous Envoie de la nourriture licite en abondance. La preuve est présente au Soûrah ‘Nuh’ Versets 10, 11,12 :

Versets 10 : ( J’ai donc dit :Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur)

Versets 11 : ( Pour qu’Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes)

Versets 12 : (et qu’Il vous Accorde beaucoup de biens et d’enfants, et vous Donne Des jardins et vous Donne des rivières)

Sayidunna Nûh (as) a dit : En demandant pardon á Allâh Paak, nos pêchés seront pardonnés et il n’y a pas de doute qu’Il Enverra la pluie en abondance sur nous. C’est ainsi que le Créateur nous Accordera plus de richesse et d’enfants. Nous serons accessibles á plusieurs rivières.  Le message nous montre l’importance du ‘Istaghfaar’ (pardon) et ses bénéfices.  Six bénéfices du ‘Istaghfar’ ont été énumérées :

Le Créateur nous Ouvre la Porte du ‘Maghfirat’ en pardonnant nos pêchés.

La pluie tombe en abondance, le Créateur ne suffit pas de dire que la pluie, Il Mentionne la pluie en abondance, de par la Grâce de Istaghfar.

Hazrat Ataa (ra) a rapporté que celui qui demande constamment pardon aura beaucoup d’enfants et de la nourriture licite en abondance.

Allâh Paak nous Accordera « Jannaat » les jardins du paradis.  Il n’a pas dit ‘Jannat’ mais ‘Jannaat’, il a utilisé ce mot au pluriel, pour indiquer que nous serons Accordés plusieurs jardins.

Les croyants qui font Istaghfar seront également Accordés plusieurs ‘nehrein’ rivières.  Le Créateur a de nouveau utilisé le mot au pluriel, pour nous garantir que nous serons accessibles á plusieurs rivières.

Il y a un rapport entre la pluie et la nourriture, car s’il n’y a pas de la pluie, on est privé des fruits, des légumes ou même de la viande, car les animaux pâturent sur le champ.  S’il n’y a pas de la pluie, les animaux ne trouveront rien á manger et les humains seront privés de la chair de ces animaux.

En ce qui concerne les personnes qui se plaignent que leur commerce ne marche pas, devront lire ‘Istaghfar’ autant que possible.  En pratique, elles ne devront pas s’adonner aux aspects illicites.

En voici un hâdîç, rapporté par Hazrat Umar bin Khattab (ra) : Hazrat Umar Farouq (ra) avait fait la requête pour que la pluie tombe. Il sortit, accompagné des autres personnes pour implorer le pardon divin. En implorant le pardon d’Allâh Paak, il n’a pas demandé de du’a, il n’a lu que ‘Istaghfar’.  A son retour, il commença á pleuvoir.  Des personnes lui firent la remarque qu’elles ne l’ont pas vu demander de du’a et qu’il n’a lu que ‘Istaghfar’.  Il répondit qu’il a fait la requête de la pluie par moyen de l’étoile. C’est ainsi qu’il a imploré le pardon d’Allâh Paak et qu’il a commencé á pleuvoir.

A l’époque de Jahilia (ignorance), les gens imploraient les étoiles du ciel, tandis que Hazrat Umar Farouq (ra) s’est référé a l’étoile qui est synonyme du ‘Istaghfar’.  L’étoile qui apporte la pluie est ‘Istaghfar’.  Les étoiles embellissent le ciel et ‘Istaghfar’ embellit le cœur du croyant.  Donc, par moyen de Istaghfar, les gens sont Accordés  ‘rizq’, ‘baarish’ et ‘rozi’.  La pluie et la nourriture marchent de pair.

Au lieu de la complainte pour le non rendement du commerce, c’est beaucoup mieux de lire ‘Istaghfar’, pour que le Créateur nous Accorde Ses Grâces.  Ce faisant, on ne dira pas que le salaire est épuisé avant la fin du mois, car Istaghfar nous apporte Barkat, la pluie et la nourriture licite.

Le Saint Prophète (SAW) lisait une centaine de ‘Istaghfar’ au quotiden, malgré qu’il est (masoom) hormis du pêché.  Il le faisait pour que son Ummat obtienne de la nourriture licite.  Si de par l’Istaghfar, la requête de Hazrat Umar Farouq (ra) a été Accordée, Qu’en dira-t-on pour celle du Saint Prophète (SAW) ? C’est une question rhétorique qui n’a pas besoin de réponse.

Read More

Khutba Du Vendredi 14 October 2016

Le sermon du vendredi 14 octobre 2016, prononcé á la Jummah Musjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaq Qadri Razvi

 

 

Paix et Satisfaction du Coeur

Le message de la paix et de la satisfaction du cœur est présent au Soûrah Fateha et c’est aussi la mission du Sayiduna Hazrat Imâm Hussein (ra).  En ce monde-ci, ces deux Grâces ont une très grande importance.

En lisant ces Versets du Soûrah Fateha :  « Ihdinasswiratal Mustaqeem

Swiratallazina an’amta alaihim ghairil maghdoubi

alaihim waladdwaaleen

 

Guide-nous dans le droit chemin,

le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs,

non pas de ceux qui ont encouru Ta colère,

ni les égarés

la question qui se pose est pour quelle raison, le Créateur nous Demande de faire cette requête en termes de ces Versets présents au Soûrah Fateha.  Il y a plusieurs réponses á la question, parmi, c’est que, quand les croyants suivent le chemin de ceux qu’Il a comblés de faveurs, ils reçoivent ces deux Grâces : (i) la paix et (ii) la satisfaction du cœur.  Le chemin de Imâm Hussein (ra) et les Ahlé Bayt nous mène vers la paix et la satisfaction du cœur. C’est le Message du Soûrah Fateha aux croyants.  Tous cherchent la paix et la satisfaction du cœur.

Selon le Hâdîç, rapporté par Hazrat Anas (ra), une personne est venu voir le Saint Prophète (SAW), lui demandant de lui suggérer le meilleur du’a ( sab sé ziada afzal du’a).  La réponse du dernier Messager (SAW) fut : « Demande á Allâh Paak de vous Accorder la paix et la satisfaction du cœur. » C’est le meilleur du’a.  La personne revient le jour ensuite, lui demandant la même question, en pensant que le Saint Prophète (SAW), lui suggérerait un plus long du’a.  Le Saint Prophète (SAW), lui dit de faire la même requête, car c’est la paix et la satisfaction du cœur qui englobent toutes les Grâces d’ici bas et dans l’au delá. Ces deux Grâces nous protègent contre la maladie, la peine, la mauvaise langue, entre autres.  Il y a toute une richesse dans ces deux Grâces. De par ce du’a, les croyants obtiennent ‘Aaffiyat’ et ‘Mo’aaffaat’.  Le Créateur les épargne du problème physique, spirituel et satanique (jismani, rouhani et shaitani aafat). Si Allâh Paak Protège notre corps, âme, instinct, nous n’aurons pas besoin d’autre chose. En faisant la requête de ces deux Grâces, qui sont Agréé par le Créateur, nous pourrons dire que nous avons été Accordés tous les bienfaits de ce monde et ceux d’en haut. Si le croyant est Accordé ‘Aaffiyat’ et ‘Mo’aaffaat’, il a obtenu le succès.

Le Sahaba est revenu une troisième fois vers le Saint Prophète (SAW), posant la même question.  Ce va et vient, en trois reprises était un prétexte pour voir le Saint Prophète (SAW) de temps en temps. Etant un Ashiq-é-Rasoûl (SAW), il cherchait toute occasion pour voir le Saint Prophète (SAW).  Le troisième jour, le Sahaba remercia le Créateur pour le du’a que le Saint Prophète (SAW) lui a suggéré et pour cet approche á trois reprises.

Un des objectifs de la lutte du Hazrat Hussein (ra) s’émane de la paix et de la satisfaction du cœur. Il est devenu martyr en atteignant son objectif.

Nous pourrons lire ce du’a autant que possible :

Allahummar zuknal Aafiyati wal Mo’aafati fiddunya wal aakhirati

Nous aurons tous la paix et la satisfaction du cœur.

Read More

Khutba Du Vendredi 7 Octobre 2016

Le sermon du vendredi 7 octobre, 2016, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaq Qadri Razvi

 

 

 

 

Soûrah Fateha et l’Education Islamique

Par la Grâce d’Allâh Paak, le calendrier Islamique est á son terme et le nouvel an a commencé par le mois sacré de Muharram.  C’est le premier vendredi et le cinquième Muharram (1438 Hijri).

Le Saint Qur’aan commence par le Soûrah Fateha qui nous éclaire sous plusieurs angles et comprend une panoplie de Tafseer.  Le thème du jour est axé sur l’éducation islamique, composé de plusieurs branches et c’est très difficile d’énumérer toutes ces branches.

En voici, trois aspects de l’éducation islamique du Soûrah Fateha :

  • ‘Ilm-é-Aqaid’
  • ‘Ilm-é-Fiqh’
  • ‘’Ilm-é-Tasawwuf’ ou ‘Ilm-é-Ikhlaas

Islamic jurisprudence et le sens de sincérité sont aussi inclus au Soûrah Fateha.  Les quatre autres aspects : Tareeqat, Sharyat, Haqeeqat et Ma’rifat sont présents au Soûrah Fateha. Ces quatre aspects pourront être élaborés en une prochaine occasion.

En ce qui concerne les trois premiers Ayaat du Soûrah Fateha :

AlhamdoulilLah hi Rabbil Alameen

ArRahmanir Raheem

Maliki yaumiddeen

Elles forment parties du ‘Ilm Aqaïd’.  La première Ayat nous éclaire sur la foi en Allâh Paak et Son Unicité. La deuxième Ayat, sur ‘Risalat’, croyance en le Messager du Créateur et la troisième sur ‘Iman-é-Qayâmah’, le Jour du Jugement.

La première Ayat se relie au Soûrah ‘Ikhlaas’ (Tauheed ka Bayaan) (mention de l’Unicité du Créateur.  L’Unicité de Dieu est la première condition de notre foi, suivi de Risalat. Allah Paak est Décrit comme étant le Tout Miséricordieux et le Très Miséricordieux.  On sait aussi qu’á fin que les êtres humains aient le Hidayat, Allâh Paak a Envoyé les Prophètes. Mention a été faite au Soûrah ‘Al Kauçar’, sous une autre dimension. Cependant, Soûrah ‘Al Kauçar’ a un lien avec la deuxième Aayat du Soûrah Fateha, en ce qui concerne Risalat et Naboowat.

Le titre du Soûrah ‘Al Kauçar’ est axé sur le Risalat et Naboowat du Saint Prophète(SAW).  Kauçar est dérivé du ‘kaseer’, signifiant ‘ziada’ (beaucoup) ou ‘ziada sé ziada’.  Avant l’arrivé du Saint Prophète (SAW), les prophètes ont été Envoyés pour un peuple, un temps ou une région spécifique.  Le Naboowat du Saint Prophète (SAW) est universel, qui ne se limite pas á un seul peuple, un temps spécifique ou une seule région, qui rend justice au titre ‘Al Kauçar’.  Le Saint Prophète (SAW) est l’unique Messager, connu comme ‘Aam Rasoûl’ et ‘Aam Nabi’ – Il a été Envoyé pour l’univers en entier.  Depuis Hazrat Adam (as) jusqu’á Hazrat Issa (as), cette Grâce a été Accordé uniquement au Saint Prophète (SAW).

Iyyaka Na’boudou wa iyya kanastaeen (C’est Toi (Seul) que nous adorons, et c’est Toi (Seul) dont nous implorons secours.  Allâh Paak a Fait mention  du ‘Ilm-é-Tasawwuf’.  Les trois dernières Aayat du Soûrah Fateha sont basés sur ‘Ilm-é-Tasawwuf’.  Fiqh comprend plusieurs branches, parmi ces quatre :  Hanafi, Shaafai, Hambali et Maliki.

Par rapport au Hâdîç-é-Djibraïl, Hazrat Dijbraïl (as) avait posé trois questions au Saint Prophète , axées sur (i) Imân, (ii) Islaam et (iii) Ehsaan).

Soûrah Fateha

AlhamdoulilLahi Rabbil Aalameen

ArRahmanirRaheem

Malikiyaummiddeen

(font parties du Aqaid et Imân)

Iyyaka na’boudou waiyya kanastaeen (c’est Aamaal)

Ihdinas swiraatal Mustaqeem

Swiraatallazina anamta alaihim ghairil maghdoubi alaihim waladdwaalleen (c’est Ehsaan).

 

On nous éclaire sur Martaba-é-Muraqeba  et Martaba-é-Mushahida (par rapport au dévoilement, le croyant a la possibilité de voir le Créateur.)

Les Sahabah et les Ahlé Bayt sont les plus grands Ulémas qui ont propagé l’éducation.  Selon le Hâdîç, le Saint Prophète (SAW) a dit qu’il est la ville de l’éducation et Hazrat Ali (ra), la porte de l’éducation.  On doit prendre considération que le Saint Prophète (SAW), n’est pas la ville d’une éducation spécifique, mais la ville de toutes les branches de l’éducation.  Après la Connaissance divine, le Saint Prophète (SAW) a été octroyé de la plus grande éducation.

Le message est que nous devrons tous être acquis de l’éducation.

Read More

Khutba du Vendredi 30 Septembre 2016 prononcé á la Jummah Musjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaq Qadri Razvi

Récompenses Accordées aux Hajees

 

Les hajees sont au retour  á leur pays après avoir accompli le Hadj.  Les hajees passent par deux étapes : (i) « Marhala-é-Wisalé Mehboob » et (ii) Marhala-é-Firaq-é-Mehboob, qui veut dire (la rencontre avec le Créateur et Son Rasoûl (SAW) et la séparation avec l’Etre Suprême et Son Mehboob (SAW).  Après cette rencontre en termes de Ziarat, le désir du Ashiq est accompli, d’autre part, il est octroyé d’une autre récompense en se séparant du Mehboob.

 

C’est l’usage mondain que quand quelqu’un va á la rencontre de son ami, il reçoit des cadeaux.  Bien, après que le Ashiq se sépare de son Mehboob, il reçoit des récompenses.  Le Tawâf se distingue en termes de ces deux facettes : (i) Tawâf-é-Khana-é-Kaaba et (ii) Tawâf-é-Rab-é-Kaaba – Il y a ceux qui sont absorbés par le Kaaba et d’autres par le Créateur du Kaaba.  De la même façon, á Madina Munawwarrah, il y a ceux qui sont absorbés par le Rawza-é-Mustafa (SAW), tandis que d’autres par la lumière qui se trouve á l’intérieur du Rawza, Il se perd en cette lumière  (Mebhboob ké Anwarè Tajalliyat).

 

En ce qui concerne les récompenses des Hajees, ils reçoivent deux hautes récompenses : (i) La récompense de Shafa’at (intercession) (ii) La récompense d’intercéder pour d’autres personnes, leur intercession est acceptée.

 

Selon le Hâdîç, les Hajees peuvent intercéder pour 400 membres de sa famille et leur intercession est acceptée.  Selon les ulémah, á la lumiére du Hâcîç, il n’y a pas de limite en termes de cette intercession, les Hajees peuvent intercéder pour plus de 400 membres de sa famille.  Il a été dit qu’après avoir accompli le Hâdj, les Hajees sont hormis des pêchés, tout comme le bébé qui vient de prendre naissance.  Le Saint Prophète (SAW) a utilisé deux phrases : Hajee ki Shafa’at (l’intercession des Hajees) et  les Hajees sont purifiés de ses pêchés.  Puisque les hajees sont hormis des pêchés, leur intercession est acceptée.

 

 

Un autre Hâdîç nous éclaire sur le fait que quant quelqu’un va á la rencontre d’un Hajee, il est recommandé de le saluer, de faire l’accolade ou de serrer la main.  Les Hajees ont été au Rawza-é-Mustafa (SAW) et ils ont envoyé leur salaam au dernier Messager (SAW). Donc, le Saint Prophète (SAW) recommande á son Ummat de saluer les Hajees á leur tour.  Après la salutation, ils sont recommandés de demander aux Hajees de demander dua-é-maghfirat á leur égard, puisqu’ils sont purifiés des pêchés.  Les du’a des Hajees sont agréés par le Créateur.

 

A la lumière d’un autre Hâdîç, les Hâjees sont les délégués d’Allâh Paak et leurs requêtes sont toujours acceptées.  C’est un grand honneur Accordé aux Hâjees pour faire partie de la délégation Divine.

 

La question qui se pose est pour quelle raison, les Hâjees sont purifiés de leurs pêchés ?  Il a accompli le Hâdj selon la procédure islamique.  La meilleure réponse est que le Saint Prophète (SAW) a demandé des du’a á trois reprises pour qu’ils sont pardonnés de leurs pêchés.  Il a été dit que leur du’a est accepté durant 40 jours suivant l’accomplissement du Hâdj.  Hazrat Umar (ra) a rapporté que ce n’est pas â la limite de 40 jours mais jusqu’au 20ème Rabbi-ul-Awwal, c’est á dire, le long du mois de Muharram,de Safar pour atteindre le 20ème Rabbi-ul-Awwal.  La porte du Maghfirat est ouverte jusqu’au 20ème Rabbi-ul-Awwal dans ce contexte.

 

Puisque le mois sacré de Muharram s’approche, Mufti Sahab nous recommande de lire 2 Raka’at Salât-ul-Toba et de prendre la résolution de ne plus commettre des pêchés.  Il faut accomplir les bonnes œuvres, faire la Lecture du Saint Qu’ran, de pouvoir compléter les 30 Siparah en ce mois, et d’accomplir la Salât en congrégation.

Read More

khutba Du Vendredi 23 Septembre 2016

Khutba Du Vendredi 23 Septembre 2016 par Maulana Hafiz O Qari Faqi Ali Noorani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More

Khutba Du Vendredi 16 Septembre 2016

Khutba Du Vendredi 16 Septembre 2016 par Maulana Hafiz O Qari Faqi Ali Noorani
Le Maulana Sahab informa que par la Grâce d’Allâh Paak, il se rend á Maurice chaque année pendant une durée de 40 ans, et se sent toujours heureux sur cette belle île, avec une population charmante et hospitalière.  Cette année ci, il y est présent durant la période, au moment que nombreuses personnes se préparent pour l’accomplissement du Hâdj, parmi Allamah Mufti Muhammad Ishaq Qadri Razvi, Khatib de la Jummah Musdjid. Il transmet Hâdj Mubarak á tous les futurs hajees et souhaite d’être au service du Deen (de la religion) jusqu’á la fin de sa vie.

Read More

Khutba Du Vendredi 9 Septembre 2016

Khutba Du Vendredi 9 Septembre 2016 par Maulana Hafiz O Qari Ali Faqi Ali Noorani

Le Maulana Sahab informa que par la Grâce d’Allâh Paak, il se rend á Maurice chaque année pendant une durée de 40 ans, et se sent toujours heureux sur cette belle île, avec une population charmante et hospitalière. Cette année ci, il y est présent durant la période, au moment que nombreuses personnes se préparent pour l’accomplissement du Hâdj, parmi Allamah Mufti Muhammad Ishaq Qadri Razvi, Khatib de la Jummah Musdjid. Il transmet Hâdj Mubarak á tous les futurs hajees et souhaite d’être au service du Deen (de la religion) jusqu’á la fin de sa vie.

Read More

Khutba Du Vendredi 2 Septembre 2016

Khutba Du Vendredi 2 Septembre 2016 Par Hazrat Maulana Syed Mohammad Ashraf Kalim Ashrafi (Jilani)

Le Maulana Sahab informa que par la Grâce d’Allâh Paak, il se rend á Maurice chaque année pendant une durée de 40 ans, et se sent toujours heureux sur cette belle île, avec une population charmante et hospitalière. Cette année ci, il y est présent durant la période, au moment que nombreuses personnes se préparent pour l’accomplissement du Hâdj, parmi Allamah Mufti Muhammad Ishaq Qadri Razvi, Khatib de la Jummah Musdjid. Il transmet Hâdj Mubarak á tous les futurs hajees et souhaite d’être au service du Deen (de la religion) jusqu’á la fin de sa vie.

Read More

Khutba Vendredi 26 Aout 2016

Présence au Darbar-E-Mustafa (SAW) et sa récompense

Nous sommes au mois de Ziarat-é-Hâdj et Ziarat au Darbar-é-Mustafa (SAW), nombreux sont ceux qui sont prêts pour y être présents.  Les ulémas ont écrit que le Ziarat au Rowza-é-Mustafa (SAW) est un moyen de se rapprocher au Créateur, qui se réfère au terme ‘haseen tareen mustahabat’.  Dans ce même contexte, deux aspects doivent être considérés : (i) recommandation et (ii) la beauté de cette action recommandée.  C’est une action hautement recommandée qui comprend la beauté du Sunnat, Farz et Waajib.

Selon Hâdîç, le Saint Prophète (SAW) a dit que celui qui a fait Ziarat par amour pour lui, il sera proche de lui le Jour du Qayâmat. Il sera son voisin, un fait, qui nous éclaire sur la présence auprès de son Rowza et sa récompense. L’objectif est de voir le Saint Prophète (SAW) (Nabi ko dekhna) et de faire Ziarat auprès de son Mazaar Mubarak.  Ce Ziarat incombe deux autres aspects : (i) physique et (ii) spirituel.  Il y a ceux qui sont présents au Darbar-é-Mustafa (SAW) et que leurs yeux ne voient que le Mazaar, tandis que pour d’autres, leurs yeux ne se limitent au Mazaar, mais atteignent le Saahibé Mazaar.  A’la Hazrat était présent auprès du Darbar-é-Mustafa (SAW) et ses yeux ne se limitaient pas au Darbar-é-Mustafa (SAW), C’étaient des yeux spirituels qui atteignaient le Saahibé Mazaar, c’est á dire, le Saint Prophète (SAW).

En se présentant devant le Bargah-é-Mustafa (SAW), on doit être très humble, ce faisant le rideau se lève et on verra le Saint Prophète (SAW) par moyen des yeux spirituels :

« Outhado parda, dekhado chehra »

C’est ainsi qu’on se rapproche du Saint Prophète (SAW).  Ceux qui ne comprennent pas cette philosophie, n’auront pas la possibilité de voir le Saint Prophète (SAW) par cet aspect spirituel.  L’intention est primordial en faisant le Ziarat, que ce soit au Bargah-é-Rasoûl (SAW) ou les autres endroits sacrés tels que Masjid Nabawi, Masjid Quba, Jannatul Baqui, parmi tant d’autres.  Par exemple, en accomplissant les Salât Nafil, que ce soit pour remercier le Créateur ou pour implorer Son pardon, l’objectif est de plaire le Tout Puissant.  On n’y va pas avec l’intention de faire le commerce ou pour ‘show off’.  De nos jours, aussi, les Ashiq-é-Rasoûl (SAW) font le Ziarat par amour intense á l’égard du Saint Prophète (SAW).  Ce sont ces personnes qui seront près du dernier Messager (SAW), le Jour du Qayamât.

Le Saint Prophète (SAW) a dit que ceux qui font le Ziarat auprès de son darbar pour le Plaisir d’Allah Paak et par amour pour lui, seront sous sa protection.  Protégé par le Saint Prophète (SAW), c’est d’être protégé également    par le Créateur.  Cette catégorie de personnes est protégée ici-bas et en haut.

Le Saint Prophète (SAW) a mis l’emphase sur la proximité entre lui et les Ashiq-é-Rasoûl le Jour du Qayâmat et ne s’est pas référé á la purification de leurs pêchés.  Au Madina Munawwarah, un néki équivaut 50 mille récompanse.  En ce qui concerne l’ummah ‘deedar-é-yaar  Qayâmat ké din hoga, wada-é-Deedar hoga’ – les yeux spirituels ont vu le Saint Prophète (SAW) et le Jour du Qayâmat, ces yeux seront récompensés par la proximité des croyants et lui.  Pour cette récompense, les Ashiq-é-Rasoûl (SAW) sont prêts á donner leur vie et tout autre chose.  Pour celui qui reçoit sookoon (la paix spirituelle) ou difficulté par les autres á Madina Munnawarah, le Saint Prophète (SAW) a donné sa parole qu’il sera son intercesseur le Jour du Qayâmat.  (i) Madiné mein rehna (ii) Sab’r karna takleefon sé.  Le Saint Prophète (SAW) sera l’intercesseur des croyants et particulièrement de ceux qui sont présents á son Darbar.  « Mil gaya Mustafa (SAW) aur kia chaayié »  On n’a pas besoin d’autres souhaits que l’amour du Saint Prophète (SAW) et de celui du Créateur.

Le saint Prophète (SAW) a dit que celui qui meurt á Madina Munnawarah, le Jour du Qayâmat, il sera levé en compagnie des amoureux de la paix.  Le hâdîç nous a éclairés sur ces trois aspects :

  • Ziarat du Saint Prophète (SAW)
  • Vivre á Madina Munnawarah
  • Mourir á cet endroit sacré

Les croyants souhaitent d’être auprès du Saint Prophète (SAW) pour l’éternité, c’est ainsi que toutes leurs peines se dissipent.  Hazrat Bilal (as)  disait que lorsqu’il se sentait triste, cette tristesse disparaissait en voyant le Saint Prophète (SAW).  C’est pour cette raison que les souhaits de Ashiq-é-Rasoûl (SAW) se traduisent ainsi : « Mera jeena aur marna Madiné mein hai ».

Sayyiduna Maulana Aleem Siddiqui (ra) prêchait Deen-é-Islam á travers le monde.  Il  était á Madina Munnawarah á plusieurs reprises et ses yeux ne se limitaient pas au Mazaar du Saint Prophète (SAW), il voyait par moyen de ses yeux spirituels le Sahabé Mazaar.  Il a encouru ces trois aspects   (i) Ziarat du Saint Prophète (SAW) (ii) peine et patience et (ii) rendre l’âme á Madina Munnawarah.

Le monde est rempli des coins de beauté mais rien n’est comparable á la beauté où se repose le Saint Prophète (SAW).  C’est pour cette raison que A’la Hazrat a dit :

Tu zinda hai wallah tu zinda hai wallah

Méré chasmé aalam sé chup jané walé

Read More