Khutba Du Vendredi 6 Septembre 2019

Le sermon du vendredi 6 Septembre, 2019, prononcé á la Jummah Musjid par Allama Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

 

Le Respet

Le thème abordé avant ce premier vendredi de l’année Islamique était sur une des significations du Ummat.  Il a été dit que Ummat signifie celui qui enseigne ‘khair’, et ‘Al Khair’, aux Ahlé Imân et aux autres. Le sujet du jour est axé sur une des significations du ‘khair’.  La signification est très vaste, et une interprétation est ‘Al Hurma’ – (le respect).  Si le respect est correcte, c’est une bonne action.  Toutes les bonnes actions font parties du respect.  Le respect au Créateur, au Saint Prophète (SAW) en particulier, aux autres prophètes, aux Ahlé Bayt, Swaléheen, Siddiqeen, Shuhada, aux parents, membres de la société, entre autres.  Le respect est attribué á chacun, selon le statut.

Sahebé Hidaya ké Tirmizi Rashid a écrit dans son livre ‘ Tariqa Ta’allum’ que le statut est acquis par le respect.  La foi a plusieurs stages.  Heureux sont ceux dont leur foi s’augmente de jour en jour. Le respect rehausse le statut du croyant. La descente du statut est aussi possible, de par le non respect.

Les anges ont fait valoir leur respect en se prosternant devant Hazrat Adam (as).  Le Créateur a Rehaussé leur statut.  Satan a refusé de se prosterner, il est tombé au bas et privé de son statut. ‘Sadjda’ était le signe du respect á l’intention de Hazrat Adam (as).  « Adab, irtéqa ka safar aur bé adab zawal ka safar hai”

Sayyeduna Imâm Husein (ra), de Madina Munawwarah, au Makka Mukarramah, arrivait au Karbala.  Le sacrifice était inné durant tout le trajet, chaque phase jusqu’au Shahadat faisait parti du respect.  Tandis que celui de Yazeed projetait le non respect, jusqu’au jour. Sa mission faisait preuve du ‘kufr’ et ‘shirk’.  Il n’avait aucun respect pour le Saint Prophète (SAW) et le Ahlé Bayt.

Imâm Husein (ra) et ses compagnons continuaient á acquérir le haut statut de par le respect.  Si Yazeed n’avait pas fait preuve du non respect, il ne serait pas dans cette situation.  Il n’avait pas de respect pour le Créateur, le Saint Prophète (SAW) et le Ahlé Bayt.

Il a aussi été dit que l’obéissance est une très grande action du respect  En  Imâm Husein (ra), il y avait ‘Adab aur Ta’at ka Khair bhi hai’.  Il est ‘matla-é-Adab’ d’où sortaient les rayons du respect.

Selon Allamah Wajahat Rasool Qadri :

Haq goyi ka méyyar hai Hasaniené Karimeine

Wo Sahébé kirdaar hein Hasneiné Karimeine

Shahzaada-é-sarkar hein Hasneiné Karimeine

Ik matla-é-anwaar hein Hasneiné Karimeine

Jusqu’au jour, Imâm Husein (ra) est resté véridique ‘haq go’, de par le respect.  La raison est qu’en étant le petit fils du Saint Prophète (SAW), il a été Accordé cette Grâce.  Le Saint Prophète (SAW) est la lumière des lumières.  Toutes les lumières proviennent de lui.  Il est ‘Nurul Anwaar’  et ses petits fils sont ‘Matla’ul Anwaar’.

Selon une anecdote, Sayyeduna Amir Moawiya (ra) envoya une personne á la rencontre de Imâm Husein (ra).  Quel fut le signe pour le reconnaître, puisque la personne ne l’a jamais vu.  Eh bien, le signe était ‘ahlé adab’ – le signe du respect.  Au Madjid Nabawi, Imâm Husien  (ra) formait ses étudiants qui étaient respectueux, tout comme leur enseignant.  Fortunés sont les enseignants qui enseignent le respect á leurs élèves.  ‘Fiqh’ et ‘Tasawwuf’ étaient l’héritage du Imâm Husein (ra).  En ce qui concerne la personne qui fut envoyé pour rencontrer Imâm Husein (ra), il entra au Masjid Nabawi et remarqua que tous faisaient preuve du respect.  En voyant Imâm Husein (ra) au milieu d’eux, il le identifiait tout de suite.

C’est triste que de nos jours de telles valeurs sont perdues, pas de culture et de respect. Où est passé de tel concept.   Comme a été dit, Hazrat Ibrahim (as) a été Accordé le titre du ummat. A cet époque, il n’y avait pas ce concept de respect.  Si une personne osait se proclamer Dieu, il n’y avait pas la notion du respect.  Hazrat Ibrahim (as), tout en étant seul, enseignait le respect. Donc, tout seul, il est considéré comme un institut du respect.

Au Maidan é Karbala, Imâm Husein (ra) se battait seul pour le ‘Haq’ (La Vérité).  Le sacrifice commença par Hazrat Ibrahim (as), et Imâm Husein (ra) a reçu cette Grâce.  Pour retourner au sacrifice de Hazrat Ibrahim (as), Il accepta l’ordre du Créateur pour sacrifier son fils.  C’était le tout premier signe du sacrifice.  Les oppresseurs de Imâm Husein (ra) sautèrent son cou mubarak, il s’était sacrifié pour l’ummah.

Dr Iqbal a dit :

Ghareeb-o-saada-o-rangeen hai dastaan-é-haram

Nihayat uski Husein ibtéda hai Isma’il

Le sacrifice de Hazrat Ibrahim (as) culmina avec celui de Imâm Husein (ra), c’est le sacrifice qui fait parti de la mission du Saint Prophète (SAW).

A’la Hazrat :

Karoun téré naam pé jan fida na bas ek jan do jahan fida

Do jahan sé bhi nahin ji bhara karoun kia karoron jahan nahin

Imâm Hasneiné Karimeine (ra) a été Accordé le statut de ‘Shahidiyat’ et ‘Mashoodiyat’.

Ces quatre aspects ont une grande considération :

La foi,  (ii) La bonne action,  (iii) la vérité, et (iv) la patience.

De nos jours tous les problèmes auraient été résolus, si le respect était accordé aux parents, á la famille, au conjoint et conjointe, entre autres.  Le respect est hautement dû au Créateur, au Saint Prophète (SAW), aux autres prophètes, aux Ahlé Bayt, Siddiqeen, Swaléheen, Shuhada, aux Aulias, aussi bien que les co-citoyens.  Ce dicton nous éclaire sur :

Ba adab ba naseeb     Bé adab bé naseeb

Tags:

About Post Author