Khutba Du Vendredi 13 Avril 2018

Le sermon du vendredi 13 avril, 2018, prononcé á la Jummah Musdjid par Allama Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Al Ehsan et Mera’dj-é-Mustafa (SAW)

Ce vendredi-ci, est le 25ème Rajab, et samedi ce sera le 26ème Rajab.  En ce mois sacré nous revivons les étapes de celui qui a été honoré, et ce n’est autre que le Saint Prophète (SAW).

Ces quatre aspects fondamentaux ont été mis á la lumière :

(i)         La signification littérale du Ehsaan

(ii)        La réalité du Ehsaan

(iii)       Les différents catégories de Al Ehsaan

(iv)       Le cœur sacré du Saint Prophète (SAW) et le niveau du Al Ehsaan

Que signifie Ehsaan ? La question fut posée au Saint Prophète (SAW). Sa réponse fut : La réalité du Ehsan est qu’on accomplisse les prières, tout en pensant qu’on voit le Créateur.  En l’absence d’un tel ‘tasawwur’, on a le pensant que le Créateur nous Regarde. Le Saint Prophète (SAW) a eu recours á un tel ‘tassawur’.

Les gens ordinaires n’ont pas la possibilité de voir le Créateur. La réalité du  Al Ehsaan est que le Créateur nous Regarde.  Les deux catégories du Ehsaan sont :

  • Ehsaan-ul-Qalb – La bonne qualité du cœur
  • Ehsaan-ul –badan – Le bienfait du corps

Quel sont donc les bienfaits du cœur et du corps ?

Imân (la foi) est le bienfait du cœur, et Taqwah, (la piété) est le bienfait du corps.

Le Saint Prophète (SAW) a été Accordé quatre bienfaits :

  • Ehsaan-ul-badan (le bienfait du corps)
  • Ehsaan-ul-qalb (le bienfait du coeur)
  • Ehsaan-ul-nafs (le bienfait de l’instinct)
  • Ehsaan-ul-roûh (le bienfait de l’âme)

En premier lieu, le Saint Prophète (SAW) a été Accordé l’embellissement du corps, qui mène á sa perfection. Donc, ces deux Grâces lui ont été Accordé :

  • La perfection, et
  • L’embellissement

De par Ehsaan, la beauté se développe. Dans la Nuit du Mera’dj, á la sortie du Saint Prophète (SAW) de la demeure de Ummé Haani (ra), le Saint Prophète (SAW) a passé par Haram, Kaa’ba, Hatim pour atteindre Musdjid-é-Aqsa et il a été Accordé la purification de la beauté, au plus haut niveau.

La question fut posée á Hazrat Jibraïl (as) au sujet de la beauté du Saint Prophète (SAW). Personne n’a eu la possibilité de décrire cette beauté qui est Ehsaan du corps.

On sait aussi que le cœur sacré du Saint Prophète (SAW) fut retiré de sa poitrine, qui démontre Ehsan-é-qalb. La connaissance, la sagesse, et l’Eclairage divin furent inculqués á son cœur. Ensuite, le cœur du Saint Prophète (SAW) fut purifié avec de l’Eau Zam Zam.  L’Eau Zam Zam a son statut, de par le lien du Jibraïl (as) et Hazrat Ismaël (as).  Mais son statut fur rehaussé quand le cœur du Saint Prophète (SAW) fut purifié par cet eau.

Les Uléma ont écrit que l’eau de Zam Zam a pris la forme de l’eau du paradis. Durant l’obscurité de la nuit, les Aulia ont aperçu l’Eau Zam Zam avec toute la splendeur de l’Eclairage divin, c’est le produit du Qalb-é-Mustafa.

Nous accomplissons le woozoo pour entrer au Musdjid. La purification du corps est primordiale pour l’accomplissement de la Salât, une insinuation du ‘badan ka ehsaan’.  Le Saint Prophète (SAW) devrait se rendre au Bargah-é-Ilahi, Musdjid-é-Aqsa est très loin de cette destination sacrée, de sorte que le temps et le lieu se terminent sur terre.  De par la purification du corps et du cœur, le Saint Prophète (SAW) aurait la possibilité de voir le Créateur sans voile de ses yeux sacrés.  Il a donc été Accordé la gratitude du corps et du cœur.

Par rapport au Hâdîç, Sahi Muslim, le Saint Prophète (SAW) a vu Hazrat Mousa (as) accomplissant la salât á l’intérieur de son qab’r.

A’la Hazrat a écrit :

Door-o-nazdeek ké soonné walé wo kaan

Kaan-é-la’lé karamat pé lakhon salaam

En se référant au Daroûd Shareef, il a été dit que le Créateur et ses anges envoient Daroûd sur le Saint Prophète (SAW).  Il est recommandé de lire le Daroûd Shareef, autant que possible durant la Nuit du Me’radj, car Daroûd Shareef fut entendu de tout côté.

En se rendant au Musdjid-é-Aqsa, tous les prophètes s’étaient rassemblés, depuis Hazrat Adam (as), jusqu’á Hazrat Isa (as).  C’était un aspect du Ehsaan-é-badan, pour une transformation en Ehsaan-é-Qalb, quand le Saint Prophète (SAW) verra le Crèateur.  Pour le moment, les prophètes ont eu la Grâce d’avoir le Saint Prophète (SAW) comme Imâm.  Au Baitul Mamur, les anges ont eu la Grâce de l’Imâmat du Saint Prophète (SAW).  Il fut Imâm sur terre aussi bien qu’au ciel.  Sa mission en tant que chef fut reconnu de tout côté.   (Huzoor ko bulandi ata huï), de ce fait, le message est que notre statut est rehaussé en accomplissant la Salât, au cas contraire, il atteindra au plus bas niveau.  La grandeur du Saint Prophète (SAW) est exceptionnelle, personne d’autre n’a eu un tel statut.  Il a eu la Grâce d’atteindre une telle destination qui n’a pas été Accordée á Hazrat Djibraïl (as). Si Hazrat Djibraïl (as) dépassait cette limite, ses ailes auraient été brûlées.

Imâm Abdul Wahab Sharani (ra) a rapporté que le lieu est sans limite, hormis  du temps et d’espace, mais que le Saint Prophète (SAW) a dépassé toute limite pour atteindre l’ultime destination. Par rapport á la science, pour pouvoir entrer dans la lune, il faut se servir de l’oxygène.  La grandeur du Saint Prophète (SAW) est telle qu’il n’avait pas besoin de renfort, c’est plutôt  l’air qui est redevable au Saint Prophète (SAW).

A’la Hazrat a écrit :

Wo jo na thé to kuch na tha wo jo na hon to kuch na ho

Jaan hein wo jahan ki jaan hai to jahaan hai

Le Saint Prophète (SAW) a vu le Créateur de ses yeux Mubarak. Selon Imâm Hambal (ra), par biais de son Musnad, Volume 1, á la page 290 :  Le Saint Prophète (SAW) a dit qu’il a vu le Créateur. La question fut posée á Imâm Hambal (ra),et la réponse fut : Pas question de demander á Hazrat Aïsha (ra), puisque le Saint Prophète a dit qu’il a vu son Rab.

A’la Hazrat a dit :

Wohi hai awwal wohi hai akhir wohi hai batin wohi hai zahir

Oosi ké jalwé oosi sé milné oosi sé oos ki taraf gaé thé

Hazrat Mousa (as) n’a pas pu voir une lueur de la Manifestation divine et il s’est évanoui sur la Montagne Tûr, qui transforma en poussière.  Tandis que le Saint Prophète (SAW) a eu la Grâce de voir la Beauté divine.  Il a vu le Créateur avec le sourire au visage et en toute connaissance.  Cette gratitude (Ehsaan) n’a pas été Accordée á Hazrat Moosa (as).

Le Daroûd Shareef suivant est recommandé :

On pourra le lire un millier de fois.

Allahumma swalli wa sallim wa barik ala Sayyedena Muhammad sahebil Me’radj

Tags:

About Post Author