Khutba du Vendredi 23 Mars 2018

Le sermon du vendredi 23 mars, 2018, prononcé á la Jummah Musdjid par Allama Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Nûr-é-Siratal Mustaqeem

En accomplissant la Salât et en lisant Soûrah Fatéha, nous demandons le du’a : « Ihdinas siratal mustaqeem » (Guide nous vers le droit chemin). Hors du Namaz, nous demandons également ce du’a.  AlhamdoulilLah, nous sommes des croyants qui devrons tous demander ce du’a au Créateur pour qu’Il nous Dirige vers le droit chemin.

De ce fait, chacun demande pour qu’il soit dirigé vers le droit chemin, mais le Nûr du Siratal Mustaqeem n’est pas donné á tous.  Il y a deux catégories des personnes (i) le Créateur Accorde Siratal Mustaqeem á une catégorie des persoones, (ii) Il y a une autre catégorie des personnes qui lisent le Soûrah Fatéha, mais n’ont pas été Accordé l’Eclairage divin pour pouvoir être conduit vers le droit chemin.

Ceux qui ont été Acquis ‘Taharat-é-Qalb’ (la purification du cœur), et dont le cœur est hormis de la jalousie, de la rancune, de la haine ou de la vengeance, reçoivent la Lumière du Siratal Mustaqeem, durant la Salât et hors de la Salât. A chaque fois qu’ils lisent le Soûrah Fatéha, le Nûr du Siratal Mustaqeem leur Parvient.  Mais, ceux, dont le cœur n’est pas pur, qui possèdent un cœur, rempli de la jalousie, de la rancune, de la vengeance et de la haine, ne sont pas les récipiendaires de la Lumière du Siratal Mustaqeem.  Ce sont des personnes qui travaillent que pour leur propre intérêt, qui n’ont pas eu le Taufîq d’être Octroyé Nûr-é-Mustaqeem, malgré qu’ils lisent le Soûrah Fatéha millier et millier des fois.  Les Munafeeqeen le lisent durant la Salât, et hors de la Salât, mais ils restent toujours des Munafîq, car ils ne sont pas en position de respecter la grandeur du Saint Prophète (SAW).  Leur cœur est rempli de la haine, de la rancune et de la vengeance.

Selon le Hâdîç de Jamé Tarmizi, le Saint Prophète (SAW), tout en adressant Hazrat Anas (ra), lui a dit : « 0 mon enfant, si c’est possible, fais ce que ton cœur est hormis de la jalousie, de la rancune ou de la vengeance ».  Il lui donna ce conseil á deux reprises, ce qu’un de ses sunnah est que le cœur devra être pur et hormis de toute rancune, haine et vengeance.  Les bonnes manières font parties du Sunnah du Saint Prophète (SAW).  Tous ceux qui prétendent suivre tous les Sunnah du Saint Prophète (SAW), doivent consulter leur cœur, et faire le constat s’il n’est pas doté de la jalousie, de la rancune ou de la vengeance. S’il y a toutes ces mauvaises qualités, ils devront demander pardon.  Le Sunnat ne comprend pas que l’amama, le jubba ou l’accomplissement de la Salât, il faut que le cœur soit purifié.

Le Saint Prophète (SAW) a informé que celui qui aime bien ses Sunnah, sera au paradis.  Il y a plusieurs aspects á discuter au sujet de Hazrat Anas (ra), mais par la limite du temps, un sera élucidé.  Hazrat Anas (ra) était Da’i, Aleem,  Muballigh et Sahaba, mais pour tout un chacun, avant d’entamer sa mission, le cœur doit être tout d’abord purifié.  Le waez est facile, mais la purification du cœur prend du temps.  En l’absence de la purification du cœur, le waez n’a pas d’effet et l’octroi du Nûr-é-Mustaqeem n’est pas possible.

A l’arrivé de Sayyiduna Moïnuddin Chisti (ra) en Inde, il y avait l’obscurité totale, mais de par la Lumière du Siratal Mustaqeem, des milliers des personnes sont devenus croyants.  Ayant acquis, ce Nûr,  leur progénitures lisent maintenant le Soûrah Fatéha pour une Guidance vers le droit chemin.

Les mots provenant du cœur ont un très grand effet, sans des ailes ils voguent du plus haut du ciel.  Les oiseaux volent en haut, par moyen des ailes, tandis que les mots sortant du cœur des personnes, ayant le coeur pur, atteignent le plus haut sommet, sans des ailes.  Le message de ces personnes se font entendre aux quatre coins du monde, nord, sud, l’est et l’ouest. Sans Nûr-é-Siratal Mustaqeem, de long discours n’a pas d’effet, tandis que de par le Nûr-é-Mustaqeem une seule phrase en suffise pour l’impacte.  Un seul regard suffit pour transformer les voleurs qui arrivent pour accaparer des biens des autres. Le Wali a eu cette puissance du Nûr-é-Mustaqeem.

Dr Iqbal a dit :

Dil sé jo baat nikalti hai asar rakhti hai

Par nahin taqat-é-parwaaz magar rakhti hai

 

Quand les voleurs sont venus auprès de Sayyiduna Moïnuddin Chisti (ra), un seul regard a suffi pour changer leur mode de vie et pour demander  pardon de leurs pêchés.  Si dans la société actuelle,  ce principe est suivi, et si nous retirons toute jalousie, rancune et vengeance du cœur, il y aura la solution á tous les problèmes.  Bien souvent, on fait usage á l’accolade  de l’un á l’autre, on embrasse les mains, soi disant par respect, mais le cœur est toujours rempli de la jalousie, de la haine et de la rancune.  Tout Sunnah doit être fait avec un cœur purifié.  Il est á souligner que la salutation islamique et une visite aux malades sont des Grâces.

Il faut pouvoir cesser toutes les vaines activités, pour donner du temps au Créateur.  Entre la Salât de Ass’r et Maghrib, les vendredis, on peut consacrer notre temps en venant au Musdjid, où on pourra demander de du’a pour la purification du cœur.  Ce faisant, il y aura remède á toutes les difficultés, tension ou dépression.  Si le médecin a prescrit des médicaments et que le malade refuse de les prendre, on ne peut le blâmer pour la non guérison de la maladie.  C’est le même effet, si on accepte de prendre les médicaments, tout en ne les consommant pas, ce n’est pas la faute du médecin.

Sans la purification du cœur, l’unité n’a pas sa raison d’être, donc nous devrons suivre le Sunnah du Saint Prophète (SAW) avec un cœur purifié.

Dr Iqbal a dit :

Deen-é-mullah fi sabilillah fasaad

Deen-é-momin fi sabilillah jihaad

Tags:

About Post Author