Khutba Du Vendredi 29 Decembre 2017

Le sermon du vendredi 29 décembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allama Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Le statut des êtres humains, des Auliah et ses enseignements, et le message du nouvel an á la lumière du Soûrah Watteen

En ce 10ème Rabi-us-Saani, Igiarween Shareef commence après le coucher du soleil, donc l’appellation est ‘Bari Igiarween Shareef’.  Bari Igiarween Shareef a le lien avec Shahenshahé Auliah, Ashraf-ul-Auliah, Sultan-ul-Auliah, Sayyiduna As Sayyad Abdul Qadir Jilani (ra).

Du côté maternel, Sayyiduna Abdul Qadir Jilani (ra) est le descendant du Imâm Hasan (ra), et du côté paternel, il est le descendant du Imâm Hussein (ra).  Il a acquis sa toute première éducation dans son village natal, puis á l’âge de 18 ans, il procéda á Baghdad Shareef pour l’éducation supérieure. Il est á souligner qu’á cet âge, il avait déjá acquis un très grand niveau d’éducation, comme les Uléma, Mufasseereen, Muhaddiseen de l’époque.

A la suite d’une vingtaine année de lutte, il se consacrait au ‘Maidan-é-Khitaabat’, et ‘Dars-o-Tadrees’.(causeries et enseignements).  Il a fait son début avec 13 ou 14 Uloom.  Du matin au soir, il faisait entendre ses causeries, de sorte que les gens profitaient de cette source Qadriat, Hasaniyat, Husainiyat et Muhamadiyat.  Des milliers de Ulémas et d’étudiants recevaient le Faiz du Ghaus-é-Paak (ra).  Il a aussi écrit plusieurs livres sur l’éducation et la connaissance.

Les ‘nasihat’ (conseils) de Ghaus-é-Paak étaient nombreux et très valables, parmi il y a un, á la lumière du Soûrah Watteen. Au Ayat 5 et 6 du Soûrah Watteen, le Créateur nous a Eclairé sur deux ‘catégories’ des gens (i) les croyants, et (ii) les non croyants.  Ceci dit, il y a le message du nouvel an.  Le nouvel an islamique s’est écroulé, mais le message y reste, et c’est pour toute la vie.

Le message du Ghaus-é-Paak (ra) est que (i) : pour certains, le cœur est attaché avec le monde. Le cœur reste englober avec le mirage mondain et le cœur est sous le contrôle de ce monde temporaire. (ii) le cœur n’est pas sous le contrôle de ce monde, pour cette catégorie des personnes, il trouve le temps pour faire le commerce, mais il n’est pas attaché avec la richesse ou l’honneur, le monde n’est pas sur leur cœur, il est plutôt sur leurs mains.   Le coeur contrôle et n’est pas sous le contrôle du monde.

Nous sommes en effet sur cette terre, mais notre cœur ne doit pas être sous son contrôle, il doit être sous l’emprise du Créateur et de Son Mehboob (SAW).

Nous sommes appelés a faire  le commerce, tout en distinguant entre halâl et haraam (licite et illicite), pour le Plaisir du Créateur et du Saint Prophète (SAW).

Le Créateur a Dit que la destination des non croyants sera au plus bas de l’enfer, pourquoi ?.  La raison est que leur cœur est englobé du monde matériel.  Il est sous l’emprise de l’honneur, de sorte qu’il oublie le Créateur et le Saint Prophète (SAW).  L’aspect physique domine sur l’aspect spirituel.  Bien sûr, il y a des exceptions, ceux qui travaillent et font le commerce, sans le grand attachement pour ce monde.

A’la Hazrat a dit :

Dil hai wo dil jo téri yaad sé mamoor raha

Sar hai wo sar jo téré qadmon mein qurbaan gaya

Le cœur qui est éclairé par la Lumière divine et la lumière Mustafawi n’est pas attaché au commerce et á la richesse.

Au Soûrah Teen Verset 6) :

Ceux qui ont foi  et font des bonnes actions reçoivent d’innombrables Grâces.  Les récompenses mondaines ont une fin, tandis que les récompenses spirituelles sont continuelles. Les personnes qui ont été octroyés de la récompense spirituelle sont celles qui font du commerce, tout en attendant l’appel de la prière (Azaan), pour se précipiter au Musdjid.  Pour eux, la joie de vivre est á l’écoute du Azaan et  l’accomplissement des prières et des bonnes œuvres.  Ils ne sont ni jaloux ni envieux, leur cœur est hormis de toute mauvaise pensée.

Ghaus-é-Paak (ra) a été questionné sur l’aspect mondain et sa réponse fut sur ces deux points:  (I) l’ultime destination est le paradis et (ii) l’ultime destination est l’enfer. Dans le même contexte, Dr Iqbal a dit :

Amal sé banti hai zindagi jannat bhi jahannam bhi

Yé khaki apni fitrat mein na noori hai na naari

Ayat 5 du Soûrah Watteen nous éclaire sur ‘Naariyon ka Tazkeerah’, (les gens de l’enfer, et Ayat 6, sur ‘Nooriyon ka Tazkeerah’, (les gens du paradis).

Le cœur doit être hormis de tout complot, du désordre, de la haine, de la rancune ou de la vengeance.

L’autre question posée á Ghaus-é-Paak (ra) fut « le monde, c’est quoi ? » «  quel est  son aspect avantageux et désavantageux » ? Sa réponse fut : L’aspect avantageux est de retirer le monde du cœur pour le mettre á la main, ce faisant, il n’y aura pas désavantage.  Au cas, le monde est au cœur, les désavantages s’accumulent.

Se référant au Saint Prophète (SAW), le Créateur a Dit : « Hum né aap ka zikr buland kiya ».  Allah Paak a Rehaussé le statut du Saint Prophète (SAW).  A’la Hazrat a dit que la Grâce du Saint Prophète (SAW) est sur Ghaus-é-Paak (ra).  Les éloges du Saint Prophète (SAW) dureront jusqu’au Qayâmat.  On dira aussi que les éloges du Ghaus-é-Paak (ra) se feront entendre jusqu’au Qayâmat.

Ghaus-é-Paak (ra) a dit de mettre le monde sur la main, de sorte qu’il ne retourne pas au cœur, si non, ce sera très désavantageux.  La nuit du Grand Igiarween s’approche, il faut essayer de suivre le conseil de Ghaus-é-Paak (ra), en mettant le monde sur la main, et non sur le cœur. Ce faisant, nous serons des adhérents du Sunnat et Sharyat et nous distinguerons entre hâlal et haraam. Au cas contraire, tous les conseils seront vains, car nous suivrons les pas de Pharaon.

Nous pourrons dire que nous sommes des grands ‘Muttaqi », mais á vrai dire nous sommes impuissants devant le Créateur, nous sommes très faibles devant le Tout Puissant.  Nous devrons être á la recherche de l’éducation, de la paix, de l’amour, de l’unité et de la fraternité.

Le Daroûd et le du’a suivants sont recommandés pour se protéger contre les difficultés, les problèmes, et les maladies, entre autres.

Daroûd :  Allahumma swallé wa sallim wa baarik ala Sayyeduna Muhammad adada awraq-é-Teen wa zaitoon

Du’a :  Allahumma ana nas aloka bil warqé zaitoon al maktoob alaihi ismuk

Read More

Khutba Du Vendredi 22 Decembre 2017

Le sermon du vendredi 22 décembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allama Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Le statut de Hazrat Isa (as) á la lumière du Soûrah Watteen

Le Créateur a Fait Serment sur ‘Teen’, (fugue) ‘Zaitoon’, (olive) ‘Tûr’ (Montagne Sinai)  et (Baladé Ameen), (la paisible Ville de Makka Mukarramah).  Dans le Saint Qur’an, mention a été faite sur le Serment Fait par Allâh Paak et sur le secret et la sagesse du Serment.  Par rapport au Tafsîr ‘As Sirajum Muneer’, ces Serments ont une connexion avec Hazrat Ibrahim (as) ; Hazrat Isa (as) , Hazrat Moosa (as) et Hazrat Muhammad (SAW).  En d’autres mots, la migration de Hazrat Ibrahim (as), (Maqam-é-Hijrat) en Syrie ; le lieu de la naissance de Hazrat Isa (as), la conversation entre Hazrat Moosa (as) et le Créateur sur la Montagne Tûr, et la naissance du Saint Prophète (SAW) á Makka Mukarramah, Centre de la Guidance.  C’était á Makka Mukarramah que les premières Révélations furent descendues sur le Saint Prophète (SAW).

L’objectif de ces Serments divins sur ces quatre aspects est de valoriser le lien avec les Ambiyah, Swaléheen, et Auliah. C’est ainsi que la valeur du lieu et du temps est rehaussée.  Watteen et Zaitoon ont un lien avec Baît-ul-Muqaddas, le Musdjid Aqsa a un lien avec Hazrat Nûh (as).  Plusieurs Ambiyah y ont pris naissance et y ont acquis l’éducation et la Guidance divine (Hidâyat).

Le plus grand statut fut Accordé au Saint Prophète (SAW), suivi par Hazrat Isa (as). Son nom est mentionné dans le Saint Qur’an et les Ahâdîç.  Il est connu comme ‘Ibné Maryam’, le fils du Sayyidutana  Maryam (as).  Ses autres titres sont :

  1. Kalimatullah  – Il est né sans père (kun)
  2. Masih  – En touchant les malades, leur maladie est guérie
  3. Wajih   – le respectueux car il a été Accordé un très grand statut
  4. Muqarrab – sa proximité avec le Créateur – Il est Nabi et Rusûl et a été Accordé plusieurs statuts
  5. Swalih (Nek)

Il est á souligner que Swalih est Accordé aux Ambiyah, Swaléheen, Siddiqeen, et au Saint Prophète (SAW), mais le niveau du ‘Swalih’ est diffèrent.   Quand on dit Isa Abdus Swalih, c’est un niveau qui n’est pas semblable au ‘Swalih’ des Siddiqeen et Swaléheen.  Le Saint Qur’an Fait aussi mention du ‘Swalih’ des momine (croyants), qui n’est pas au même niveau des autres catégories mentionnées. Quand il s’agit du ‘Swalih’ du Saint Prophète (SAW), c’est un ‘Swalih’ au dessus de toute autre catégorie.

Dans le Saint Qur’an, Hazrat Isa (as) est mentionné aux plusieurs Soûrah, il est Nabi, et Rasoûl.  En tant que croyants, nous ne le considérons pas comme le fils de Dieu, mais comme le Messager d’Allâh Paak.  Référence est aussi faite á sa maman, Bibi Maryam (as), il y a un Soûrah en entier qui porte son nom – ‘Soûrah Maryam’.  Hazrat Isa (as) a, en effet, un très grand statut et est né sans père.  D’autre part, Hazrat Adam (as) a eu un très grand statut, car il est né sans père et sans mère, (azeem qudrat ki nishaniyat et alaamat) –  (Phénomène de la Nature).

Les croyants ont certainement la conviction que Hazrat Isa (as) est toujours en vie, au ciel.  A l’approche du Qayâmat, il sera sur terre, comme étant Ummat du Saint Prophète (SAW), jusqu’á son wisaal.  Une place est réservée á lui, auprès du Rawza du Saint Prophète (SAW). .

Le Saint Qur’an et les Ahâdîç font mention de Hazrat Issa (as), qui est toujours en vie au ciel et qu’il reviendra á l’approche du Qayâmat.  Il fera parvenir la Lumière de la Guidance á chaque coin du monde, une responsabilité qui lui fut Accordée.  En d’autres mots, il a eu un très grand statut.

Référence est faite dans le Saint Qur’an, que Hazrat Issa (as) a dit qu’après lui, il y aura un Prophète et son nom est ‘Ahmad’.  Donc, Hazrat Isa (as) a annoncé et a célébré le ‘wiladat’ (la naissance du Saint Prophète (SAW).  Hadîç nous éclaire sur le du’a de Hazrat Ibrahim (as) en termes de la naissance du Saint Prophète (SAW).  Le Saint Prophète (SAW) est au courant de la prédiction de tous les Prophètes, le Créateur lui a Accordé le Taufîq de ce qui se passait avant et de ce que viendra après.

A’la Hazrat a dit:

Tujh sé dar dar sé sag aur sag sé hai mujhko nisbat

Méri gardan mein bhi hai door ka dora téra

Ce verset fait référence au lien que nous avons avec tous les Prophètes, Auliah et Swaléheen

Read More

Khutba Du Vendredi 15 Decembre 2017

Le sermon du vendredi 15 décembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allama Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Soûrah Fatéha et Nûr-é-Mustafawi

Le thème du jour est basé sur Soûrah Fatéha et Nûr-é-Hidâyat (Lumière de la Guidance). En pensant au  concept du ‘Hidâyat’, par biais du Soûrah Fatéha, le concept du ‘Nûr-é-Hidâyat’ vient á l’esprit.

Le Créateur a Envoyé plusieurs ‘Ambiya’ et ‘Rusûl’ (Prophètes) sur terre pour différents objectifs.  Le principal objectif est ‘Hidayât’ et ‘Nûr-é-Hidâyat’.  Soûrah Fatéha fut Révélé á Makkah Mukarramah et á Madina Munawwarah, pour plusieurs raisons et sagesse. Une des raisons est que ‘shirk’, ‘kufr’, ‘jabr’ et d’autres pêchés étaient apparents, et les gens étaient plongés dans l’obscurité.  Donc, Soûrah Fatéha fut Révélé, comme ‘Nûr-é-Hidâyat pour les éclairer.  Quand le Saint Prophète (SAW) fit son entré au Madina Munawwarah, ce Soûrah fut Révélé.  C’était ainsi que la Guidance de cette Lumière atteignit plusieurs parties du globe. Lorsque le Saint Prophète (SAW) quitta ce monde, la Lumière du Soûrah s’est répandue partout.  Les récipients de ce Nûr furent surtout les Sahaba á Makkah Mukarramah et á Madina Munawwarah.

A l’heure dont on parlait, Sayyiduna Am’r bin Utba (ra) n’était pas á Makka Mukarramah.  C’était l’époque de l’ignorance, mais Sayyiduna Am’r bin Utba (ra) n’appréciait pas la façon dont les gens d’alors priaient.  Il était á la recherche du ‘Haq’ (Vérité) et ‘Hidâyat ki Roshni’ (Lumière de la Guidance).  Durant sa recherche, il rencontra un érudit du ‘Ahlé Kitaab’ et il lui demanda quel est la meilleure religion ?  l’érudit en question lui répondit que très prochainement, une personnalité unique prêchera le Message de l’Unicité de Dieu et l’invitation sera ‘Illallah’ (il n’y a qu’un Dieu).  L’érudit conseilla á Sayyiduna Am’r bin Utba (ra) d’attendre son arrivé et d’aller á sa rencontre, pour pouvoir accepter son message.

Sayyiduna Am’r bin Utba (ra)  faisait le va et vient, au Makka Mukarramah dans le but de rencontrer cette personnalité unique.  Il continuait á demander au qafila présent s’il y avait de nouveau message.  Celui qui est á la recherche du Mustafawi Nûr, l’aura par la Grâce divine. Evidemment, le jour arriva quand quelqu’un l’annonça qu’une grande personnalité est arrivée á Makka Mukarramah, qui invitait les gens á vénérer qu’un seul Dieu.  A cette annonce, Sayyiduna Am’r bin Utba (ra) pensa que l’heure est arrivé pour aller á la rencontre de cette personnalité unique.

Sayyiduna Am’r bin Utba (ra) arriva á Makka Mukarramah et demanda aux gens où il pourrait rencontrer le Messager.  C’était le début de l’Islam, et il y avait des propagandes et des espions partout.  Quand une personne arriva á Makka Mukarramah, les habitants du lieu essayaient de persuader le nouveau venu de ne pas aller á la rencontre du Messager d’Allah Paak, car ils savaient que d’ès qu’il le verra, il sera son Ashiq.

Finalement, Sayyiduna Am’r bin Utba (ra) réussit á venir auprès du Saint Prophète (SAW).  Il  lui présenta  la salutation et le Saint Prophète (SAW) se présenta comme ‘Allah ka Nabi’, le Prophète de Dieu.  Am’r bin Utba (ra) lui demanda de révéler son identité, et la réponse du Saint Prophète (SAW) fut qu’il est le Messager de Dieu pour propager les bonnes paroles.   Son interlocuteur lui demanda alors est-ce qu’il était l’envoyé de Dieu et quel était son message ?  Tout en répondant en affirmatif, le Saint Prophète (SAW) lui révéla ces six aspects :

  • Etablir le lien du sang
  • Ne pas commettre le meurtre
  • Etablir la paix et de ne pas donner de la peine aux autres sur le chemin
  • Eliminer les faux dieux
  • Prier qu’un Dieu
  • Ne pas associer aucun être au Créateur

Tout en cherchant ‘Haq’, il se réconciliait á ces belles et véridiques paroles du Saint Prophète (SAW).  Il dit au dernier Messager (SAW) qu’il avait foi en lui et il devint croyant.  Il reçut ‘Haq et Hidâyat ki Roshni’.  Il demanda au Saint Prophète (SAW), s’il pourrait rester en sa compagnie, ou devrait-il regagner son lieu natal ?  Le Saint Prophète (SAW) lui dit que c’était á lui de choisir, mais que c’était mieux pour lui de partir, en raison de tant de propagandes et d’espions. Le Saint Prophète (SAW) lui proposa de venir le voir á Madina Munawwarah.

A l’heure prévue, le Saint Prophète (SAW) émigrait á Madina Munawwarah.  Un beau jour, Sayyiduna Am’r bin Utba (ra) vint le voir á Madina Munawwarah et demanda au Saint Prophète (SAW), s’il le reconnaissait ?  Le Saint Prophète (SAW) lui dit qu’il était Am’r bin Utba (ra), qui était venu á sa rencontre á Makka Mukarramah, tout en le faisant entendre comment est-ce possible d’oublier un ‘Ashiq-é-Rasoûl’.  Le Saint Prophète (SAW) n’avait rien oublié de la conversation entre lui et son Ashiq.

Sayyiduna Am’r bin Utba (ra) profita de l’occasion pour lui demander quel était l’heure la plus appropriée pour que le du’a soit Accordé ?  Il se peut qu’il avait un désir quelconque, mais il y a aucune Riwâyat á cela.  Mais il devrait avoir une raison.  Le Saint Prophète (SAW) lui dit la meilleure heure est á la tombée de la nuit et durant la Salât.  A l’heure de la Salât, les anges sont présents et le du’a est Accordé.

Les personnes qui ont côtoyé le Saint Prophète (SAW) physiquement ont évidemment reçu ‘Nûr-é-Hidayat’, et ce sont les Sahaba qui ont directement reçu ‘Nûr-é-Hidâyat’.  Les croyants l’ont reçu après.  Selon Hâdîç Tirmizi, quant le Saint Prophète (SAW) parlait, Nûr sortait de sa bouche Mubarak.

 

Soûrah Fatéha Nûr hai, Mustafa ki Tilawat Nûr hai, Hazrat Muhammad (SAW) ké alfaz Nûr hein.

Dr Iqbal a dit :

Quwwat-é-Ishq sé har pastt ko baala kardé

Dahr mein ismé Muhammad sé ujala kardé

Et

A’la Hazrat a dit :

 

Chamak tujh sé paaté hein sab paané walé

Mera dil bhi chamkadé chamkané walé

Read More

Khutba Du Vendredi 8 Decembre 2017

Le sermon du vendredi 8 décembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par le Maulana Muhammad Anas Siddiqui Qadri Madani

L’amour pour le Saint Prophète (SAW)

Rabi-ul-Awwal est le mois auquel nous devrons lire Daroûd Shareef, autant que nous puissions, pour que toutes les bonnes actions accomplies soient Acceptées.  Milad-un Nabiy (SAW) est célébré une fois par an et on ne peut exprimer en terme précise la grandeur de ce mois sacré. Si il n’y avait pas Eid Milaad-un-Nabiy (SAW), il n’y aurait pas eu, le Saint Qur’an, le Ramadwan, et par le sadqué de ce mois, nous avons été Octroyés tous les Eid.

C’est le mois sacré qui nous fait revivre que nous sommes son Ummah, son Ghulam (esclave) et que nous dépendons de lui pour les Grâces divine.  Nous devrons être reconnaissants envers le Saint Prophète (SAW) et célébrer sa venue avec toute ferveur et joie, pour faire preuve de notre amour pour lui.  Il doit être présent dans le cœur de chaque croyant.  Le rehaussement de notre foi se fait par la lecture du Daroûd Shareef et le Naat Shareef. En ce mois sacré, Nous prenons plus ample connaissance de ses Sunnah, de ses principes et de ses actions. Toutes ses belles qualités, sa nature parfaite et sa personnalité remarquable se font entendre davantage. C’est l’objectif de la célébration du Eid Milaad-un-Nabiy (SAW).

Le principe du Eid Milaad un Nabiy (SAW) est mentionné dans le Saint Qur’an et les Ahadîç.  Comment se fait-il qu’on célèbre la naissance d’un garçon ou d’une fille et de ne pas célébrer la naissance du  Prophète (SAW) de l’univers.  Il ne faut pas prendre en considération des jaloux ou  ceux qui refusent de participer au Milad-un-Nabiy (SAW). Chaque personne est redevable envers le Créateur.  Nous sommes les ‘Imân Walé’ (personnes de foi). Le Saint Qur’an fait mention de ce que le Créateur a Dit : « Hamara qalb mutma’in hai »  Dans le Livre Sacré, le Créateur a  Ordonné de célébrer le Eid Milaad-un-Nabiy (SAW).  Le Saint Prophète (SAW) jeûnait le jour de sa naissance pour exprimer sa joie. Hasan bin Sabit (ra) lui faisait entendre les Naat Shareef.  De par les louanges du Saint Prophète (SAW), sa beauté physique et spirituelle, hormis d’aucun défaut, ont été mis en exergue.  C’est ce que signifie le Milaad un Nabiy (SAW), c’est de valoriser davantage toutes les Grâces du Saint Prophète (SAW). Le Créateur lui a Accordé ‘Nyamat-é-Uzmah’ (la plus grande Grâce). La foi n’est pas complète sans l’amour du Saint Prophète (SAW).  Nous avons été Ordonnés de l’aimer plus que nos parents, nos proches et toute autre créature.  Nous devrons aussi pouvoir exprimer cet amour, (Mohabbat ka Izhar) est primordial.  Nous devrons propager cet amour aux autres.

Sur terre, on est appelé á exprimer notre amour, au cas contraire il ne sera pas accepté, en d’autre terme, c’est la philosophie de l’amour. De par cette expression, que le printemps apparait. Si c’est ainsi pour l’amour ordinaire, qu’en sera le fruit de l’amour du Saint Prophète (SAW).  Ce genre d’izhar’ (l’expression d’un tel amour) se fait en ce mois sacré, pour en faire preuve que nous sommes son ghulam et que nous allons vers lui. Mehfil-é-Milaad est une pratique recommandée par le Créateur :

Rasoûl (SAW) ki Mehfil  mein aaté  wohi hein jinko Sarkar Bulaté hein

D’autre part, le Saint Prophète (SAW) connait chaque personne qui l’aime, il est au courant de chaque Ashiq-é-Rasoûl (SAW).  En envoyant Daroûd-o-Salaam sur lui, il l’accepte tout en répondant au salaam. L’amour du Saint Prophète (SAW)  se purifie au fond du cœur.  Dans le Saint Qur’an, le Créateur a Dit « Warafa’na laka Zik’rak ».( 0 mehboob, j’ai Rehaussé ton statut au plus haut niveau).  Le Créateur nous a aussi Informé qu’il a Accordé tout honneur au Saint Prophète (SAW).  Il a Informé que si nous disons que nous sommes obéissants envers le Saint Prophète (SAW), nous devrons le suivre, ce faisant nous obtiendrons le Plaisir et la Faveur du Créateur.  Selon le Créateur, Ita’at á Allah Paak, c’est Ita’at au Saint Prophète (SAW).  Le Saint Qur’an se réfère á l’autorité du Saint Prophète (SAW) octroyé par le Tout Puissant. Il faut suivre ce qu’il a dit et refuser ce qu’il a interdit.

Le statut du Saint Prophète (SAW) est tel qu’il a pu voir le Créateur le soir du Me’radj.  Par contre, Hazrat Moosa (as) a eu l’occasion de parler avec Allah Paak, sans pouvoir Le voir.  Il a eu un très grand désir de voir le Créateur sur la Montagne Tûr, mais il n’a pas été Accordé cette Grâce.  Allah Paak a Dit qu’il a eu le droit de converser avec lui, mais seul Son Mehboob, le Saint Prophète (SAW) a eu le droit de Le voir.

En effet, du Masjid Al Aqsa, en passant par Kaba Qowsain, Sidratul Muntaha jusqu’au Maqam-é-Rab, Il a pu voir le Créateur.  A son retour, il nous a apporté un cadeau précieux, Namaz.  Tous les 124,000 Prophètes ont envoyé Salaam sur le Saint Prophète (SAW).  Pourquoi pas nous ?  Le Saint Prophète (SAW) a ensuite fait le Imâmat de tous les Prophètes.  C’est comme ci, le bar’at des prophètes derrière le Saint Prophète (SAW).

Il est le dernier Prophète (SAW), il n’y aura aucun après lui, fin de Naboowat. De nos jours, les musulmans ne sont pas unis, qui résultent en des atrocités.  Des enfants innocents sont massacrés en Palestine.  Des disputes en termes du territoire continuent, sans aucune résolution. Tant des croyants continuent á perdre la vie.  Il faut que nous nous unissions pour l’octroi de la Grâce divine.

C’est le mois pour rafraîchir l’esprit, rehausser notre et de demander le du’a de la Grâce divine.

Read More

Khutba Du Vendredi 1 Decembre 2017

Le sermon du vendredi 1 décembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par le Maulana Shah Mohammad Anas Siddiqui Qadri

Le Statut du Saint Prophète (SAW)

La venue du Saint Prophète (SAW) est un jour de réjouissance, chaque croyant doit pouvoir exprimer cette joie en multiples façons, pour en citer : en s’aimant l’un et l’autre, en nourrissant les pauvres et  en distribuant des douceurs aux autres.

A l’époque, le Saint Prophète (SAW) a pris naissance, toute la péninsule de l’Arabie était dans l’obscurité.  Les cultures étaient inappréciables, par exemple, la naissance d’une fille n’était nullement accueillie et on les enterrait vivantes. On se demande, quelle est le pêché d’une fille pour subir une telle atrocité.  Donc, le Saint Prophète (SAW) fut envoyé pour transformer la société en entière.  Les Révélations commencèrent á descendre sur lui et de par ces Versets Sacrés, ils se mettaient á transformer son Ummah.

C’était une société qui s’adonnait á tous les fléaux, tels que la consommation de l’alcool, la pratique des jeux du hasard, l’adultère, ainsi de suite. De par les Révélations divines, le dernier Messager (SAW) enseignait á son Ummah de rester loin de ces actions sataniques, considérées comme ‘haraam’ (illicite).   Les Sahabas étaient toujours á côté du Saint Prophète (SAW) pour le soutenir.  Le Saint Qur’an est un Chartre pour l’humanité, c’est un code de vie.

Il fut un temps que le Saint Prophète (SAW) fut obligé d’émigrer á Madina Munawwarah. De par  son caractère exemplaire et ses bonnes pratiques, il atteignait un si grand statut que les mots n’en suffisent pour le décrire.  La grandeur du Saint Prophète (SAW) se manifestait par biais de son message véridique.  Le Saint Qur’an nous donne la preuve du grand statut du Saint Prophète (SAW), il est décrit comme un grand ‘Nyamat’ (Grâce).  Il fut reconnu comme ‘Nyamat-é-Uzma’ (la plus grande Grâce de l’univers).

En ligne de tels exemples, il est obligatoire de célébrer la venue du Saint Prophète (SAW) sur terre.  C’est le bien aimé du Créateur, qui lui a Transmis un si grand amour difficile á concevoir.   Sayyiduna Jalalludin Suyuti (ra), a mis en exergue le grand statut du Bien Aimé du Créateur.  Il est, en effet, le chef des Prophètes (Nabiyon ké Sardar).  Le Saint Qur’an nous enseigne de faire le Ita’at du Saint Prophète (SAW), ce faisant, nous nous approcherons du Créateur.  A vrai dire, Ita’at du Saint Prophète (SAW), c’est Ita’at du Créateur.  Allah Paak a Dit de suivre les enseignements de Son Mehboob (SAW), et en suivant ses principes, nous aurons la Protection divine.  Si on ne suit pas ses enseignements et ses principes, nous ne serons pas protégés.

C’est triste que de nos jours, tant d’actions sont commises qui vont á l’encontre des enseignements du Saint Prophète (SAW).  Malheureusement, les gens oublient qu’en négligeant de tels principes, ils suscitent la Colère du Créateur qui a Accordé tout contrôle et autorité á Son dernier Messager (SAW).

Le message est que par le Sadqua du Saint Prophète (SAW), on reçoit ‘Hidayat’ (le Guide) du Créateur pour l’accomplissement des bonnes œuvres et qu’on est épargné des mauvaises actions, défendues par le Saint Prophète (SAW).

En un si grand jour du Eid Milaad-un-Nabiy (SAW), en demandant de du’a, le Saint Prophète (SAW) répond par ‘Aameen’ á Madina Munawwarah.  Que le Créateur nous Accorde la paix et nous Epargne des maladies, des inquiétudes et des difficultés.  Qu’Il nous Accorde la Barka’t du Eid Milad un Nabiy (SAW).

Read More

Khutba Du Vendredi 24 Novembre 2017

Le sermon du vendredi 24 novembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Nurul Hidaya (le Saint Prophète (SAW) á la lumière du Soûrah Fatéha

En ce premier vendredi du mois sacré de Rabi-ul-Awwal, the thème choisi est ‘ Nur-ul-Hidaya’, personnifiant le Saint Prophète (SAW), á la lumière du Soûrah Fatéha.

Parmi les très jolis noms du Saint Prophète (SAW) est, Siratal Mustaqeem, mentionné au Soûrah Fatéha. En tant que guide lumineux,  c’est le Saint Prophète (SAW), qui nous guide principalement vers le droit chemin. Par le biais du  Soûrah Fatéha, nous demandons le du’a de nous guider vers le droit chemin – (Ihdinassiratal mustaqeem) – (Ay Allah Guide nous vers le droit chemin). Chacun des Uléma a donné une explication au thème concerné. En tant que Siratal Mustaqeem, le Créateur a donné au dernier Messager (SAW) le Taufîq de nous guider par cette lumière qui lui fut Accordé.

Deux aspects du Soûrah Fatéha ont été mis á la lumière : (i) Hidaya et (ii) Nûr-ul-Hidaya – le guide et la lumière de la guidance.  Ceux qui ont été Accordé  de ces deux aspects sont éclairés, car le Saint Qur’an est le Livre de la guidance et le Saint Prophète est la lumière de la guidance.  Nous avons besoin de deux Grâces.  Le Créateur a Dit que le Saint Qur’an et le Saint Prophète (SAW), sont deux lumières provenant de Lui. ‘Kitab-é-Moubin’ est le Livre du Hidaya, et ‘Nûrul Hidaya’ est le Saint Prophète (SAW).

La question qui se pose est : Pourquoi célébrer Eid Milaad-un-Nabiy (SAW).  La réponse se situe au Soûrah Fatéha, qui nous enseigne sur le fait que  ‘Hidayat’ marche de pair ave ‘Hidayat ké Nûr’, en d’autres mots Siratal Mustaqeem.  Lundi, est le jour de la naissance du Saint Prophète (SAW) et on sait aussi que chaque jour est le jour du Saint Prophète (SAW).  Nous continuons á faire le louange du Saint Prophète (SAW), matin, soir, aussi bien que dans ‘jalwat’ et ‘khalwat’.  Le louange du Saint Prophète (SAW) se fait á ce jour particulier, c’est á dire, le jour de sa naissance et tout autre jour – « Har din Mustafa ka din hai ». « Zamana méré Huzoor ka hai, to yé din kia hai », Non seulement chaque jour, le monde en entier appartient au Saint Prophète  (SAW), donc ses louanges doivent se faire au quotidien, aussi bien que le jour de sa naissance, (Wiladat ka din).

On lit Daroûd-é-Ibrahim á chaque Salât, mais il y a le Daroûd-é-Muhammad au commencement.  Il est á souligner que Hazrat Ibrahim (as), après avoir construit Khana-é-Kaaba, en se mettant debout sur Hajré Aswad, a demandé le du’a d’être Accordé  le Milad-un-Nabiy (SAW), la venue du Saint Prophète (SAW). A son arrivé, le Milad fut célébré auprès du Ka’ba Shareef.  Depuis Hazrat Adam (as), jusqu’au Hazrat Isa (as), chaque Prophète (SAW) a annoncé la bonne nouvelle de la venue du Saint Prophète (SAW) á l’ummah respectif.  Mais, le plus grand du’a sur la venue du Saint Prophète (SAW) fut celui du Hazrat Ibrahim (as) en ce monde. (sab sé buland aur A’la du’a).

Qu’est-ce que nous avons reçu par l’arrivé du Saint Prophète (SAW) ?  D’un côté ‘Hidayat’, et de l’autre côté ‘Nûr-é-Hidayat’.  Tous ont besoin de  ce guide (Hidaya) et de sa lumière (Nurul Hidaya).  Dans le Saint Qu’ran, le Créateur a Fait serment sur la lune, ce que nous Révèle une partie du Soûrah ‘As Shams’.  Selon l’interprétation des Sufianah, Zahidanah et Alimanah, la lune en toute sa perfection représente le Saint Prophète (SAW).  La lune fait son apparition pour bannir l’obscurité de la nuit.  De la même façon, quand le shirk, le kufr et toutes les atrocités étaient á leur apex, le Saint Prophète (SAW) est venu comme ‘Hidayat’ et ‘Hidayat ka Nûr’ pour les éliminer.

Le Créateur a Dit : Malgré que le soleil apparaît durant la journée et la lune dans la soirée, le Nurul Hidaya (Saint Prophète (SAW), est primordial pour éclairer l’univers.

Un grand érudit a écrit six livres sur le ‘wiladat du Saint Prophète (SAW)’.  Référence a été faite sur ces lignes :

Ishq ishq hota hai – kahan nifaq kahan ishq-é-Mustafa (SAW) ki roshni.

Sayyiduna Jalaluddin Suyiti (ra) a rapporté que Sayyiduna Sa’ad bin Waqqas (ra) a dit qu’avant d’embrasser l’Islam, il a vu durant trois nuits, l’obscurité totale, de sorte qu’il ne pouvait rien voir.  Tout d’un coup, la lune fit son apparition au ciel.  La signification du rêve est expliquée au Soûrah ‘As Shams’, qui nous éveille sur le fait que cette lune symbolise le Saint Prophète (SAW).  Ayant vu la lune, Sayyiduna Sa’ad bin Waqqas (rs) marcha vers elle.  Il vit qu’il y avait d’autres personnes présentes qui regardaient cette glorieuse lumière avant lui,  répandant partout.  Hazrat Ali (ra) et Hazrat Abu Bak’r Siddiq (ra) étaient tout près de cette lune.  Il leur demanda quand ils étaient arrivés et la réponse fut, tout juste maintenant, pour prendre la lumière (roshni ki khairaat léné ké liyé).

Sayyiduna Sa’ad bin Waqqas (ra) informa qu’il avait reçu le message qui est une invitation du Saint Prophète (SAW) á l’Islam. Cette invitation est basée sur deux aspects : (i) Tauheed et (ii) Risalat.  (Il n’y a qu’un Dieu et le Saint Prophète (SAW) est Son Rasoûl.)  C’est une invitation au Kalimah Tayyib «  La Ilaha Illallahu Muhammadur Rasoûlullah », incluant le Shahadat, Risalat et Naboûwat.  Après avoir eu cette réponse, Sayyiduna Sa’ad bin Waqqas devint croyant, sans perdre du temps, car l’invitation est celle de ‘Hidayat’ et ‘Nûr-é-Hidayat’.  C’est une lumière qui traverse les yeux pour entrer au cœur, une très grande Grâce pour ceux qui ont de la chance de la recevoir.

Ala Hazrat a dit :

Imaan hai qaal é Mustafaï

Quran hai haal é Mustafaï

Huzoor ké qaal ka naam ehsaan hai

Le mot de fin est que nous devrons lire Daroûd o Salam, jour et nuit, surtout les vendredis.  Il est grand temps de cesser de critiquer les autres derrière le dos (gheebat), de retirer la jalousie du cœur, tout comme l’arrogance.  Il faudra pouvoir contrôler l’égo centrique et nous unir pour propager Nurul Hidaya.

Karoun téré naam pé jaan fida na bas ek jaan do jahan fida

Do jahan sé bhi nahin ji bhara karoun kia karoron jahan nahin

Read More

Khutba Du Vendredi 17 Novembre 2017

Le sermon du vendredi 17 novembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allama Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Daroûd Shareef et Sa Grâce

L’objectif du mois sacré de Rabi-ul-Awwal est de l’accueillir avec Daroûd Shareef.  On lit le Daroûd Shareef durant la Salât et  d’autres heures.  Nous devrons pouvoir augmenter le nombre de la lecture du Daroûd Shareef, particulièrement en ce vendredi sacré.

Les Ulémas ont donné deux significations en ce qui concerne ‘swalat’ :

(i) Ar Rahmah (la Grâce) et (ii) Talab-ur-Rahmah ( á la recherche de la Grâce)

(Meherban hona aur Allâh Ta’la sé ouski Rehmat mangna), pour que sa Grâce nous est Accordée.

Quand Swalat s’agit du Créateur, la signification est ‘Rehmat talab ki’ (le Créateur est hormis du ‘talab’ – Il n’est jamais le Demandeur.  D’autre part, quand le sujet s’agit des anges,des djins, ou des êtres humains, entre autres, la signification est la Grâce, en d’autres mots, á la recherche de  la Grâce et de l’aide du Créateur.

Il y a le ‘Swalatullah’, qui signifie la Grâce spéciale du Créateur, et ‘Swalat-ul-makhlooq’ qui veut dire á la recherche de la Grâce et de l’Aide du Créateur.

Durant notre vie, il est obligatoire de lire une fois le Daroûd Shareef et de l’envoyer au Saint Prophète (SAW).  Durant les congrégations, le nom du Saint Prophète (SAW) est pris plusieurs fois.  Il est cependant recommandé de lire le Daroûd Shareef, au moins une fois. En le lisant une centaine de fois ou plus, on est Accordé beaucoup de Grâces.  Heureux sont ceux qui lisent le Daroûd Shareef dans leur cœur ou verbalement.  En le lisant une fois c’est ‘wajib’ et ‘mustahab’ en le lisant plusieurs fois.

Le Sawâb du Daroûd Shareef n’est pas le même pour les autres jours comme pour les vendredis.  On obtient beaucoup plus de Grâces, en le lisant les vendredis.  Dans le Saint Qur’an, Soûrah, ‘Al Buruj’, le Créateur a Fait Serment sur ‘Shahid’, et ‘Mashood’.  Mashood signifie vendredi, pour l’envoi du Daroûd Shareef.  Il faut le lire autant de fois que possible, comme une pratique, surtout á l’heure actuelle, en prenant en considération le ‘fitna’ extérieur et intérieur.  La lecture du Daroûd Shareef, a cette force d’éliminer tout genre de fitna et il faut surtout le lire les vendredis.  En ce vendredi, on pourra lire le Daroûd Shareef pour accueillir le mois sacré de Rabi-ul-Awwal.

En lisant Daroûd Shareef, les jours ordinaires, on est Accordé dix Grâces, dix statuts et dix pêchés sont pardonnés.  Mais, les vendredis, on est Accordé 70 Grâces, ce n’est pas la limite des Grâces, le Créateur Accorde plus de Grâces á qui Il Choisit. De par la grandeur du Saint Prophète (SAW) que nous sommes Accordés dix Grâces pour chaque Daroûd Shareef, envoyé á lui.

Il est á souligner que la loi de Mohib et Mehboob ne se pose pas.  Pas de ‘Méra’ et ‘Téra’.  En envoyant Salaam au Saint Prophète (SAW), le Créateur Envoie la réponse.  C’est ainsi qu’il n’y ait pas de différence entre Mohib et Mehboob. Allâh Paak est Attribué comme ‘As Salam’ – La source de la Paix. Ala Hazrat a dit :

Mein to Malik hi kahounga ké ho Malik ké habeeb

Yani Mehboob aur mohib mein nahin Méra Téra

Donc, l’envoi d’un salam durant les autres jours équivaut á dix Grâces, et un salam les vendredis équivaut á soixante-dix Grâces. C’est ainsi, que ‘Hâdj Ackbar’, le Hâdj du vendredi équivaut á 70 Hadj.  La Grâce est augmentée de dix á 70 les vendredis, car vendredi est le jour de la naissance de Hazrat Adam (as).  Imaginons donc le Milad du Nabi (SAW), le jour de la naissance du Saint Prophète (SAW), il n’y a pas de doute qu’on est Accordé plus de Grâces.  Si vendredi est considéré comme Eid des croyants, quel en sera le statut du Eil Milad-un-Nabiy (SAW).  Les Grâces de ce jour sont inestimables.

Tous les jours ont leur importance, mais il y a beaucoup plus d’importance pour « Ayyam Ullah » (Allâh ké Din).  Des liens sont sujettes á chaque jour, imaginons les liens spéciaux attribués au Jour de la naissance du Saint Prophète (SAW).

Selon le Hâdîç, rapporté par Hazrat Ibné Umar (ra), il a été dit : Man salla ala Nabi sallallahu Alaihi wa Sallam»

Celui qui lit le Daroûd Shareef, le Créateur et Ses anges Envoient sur lui 70 Grâces.   Il n’y a aucune contradiction sur cela, pour les autres jours, on est Accordé 10 Grâces et les vendredis, 70, selon le Hadîç de Hazrat Abu Huraira (ra) et Ibné Umar (ra).

Vendredi, Jour de la naissance de Hazrat Adam (as), a été Accordé un très grand statut, donc,  lundi, jour de la naissance du Saint Prophète (SAW) a une très grande importance. « Pir ka din Peer hai », le Saint Prophète (SAW) est le Peer de l’univers.

Le conseil lancé est que de ce jour, il faut se joindre tous ensembles pour lire Daroûd Shareef, il faudra le lire au moins une centaine de fois.

En voici, un Daroûd Shareef, facile á lire :

Allahumma Swalli wa Sallim wa barik ala sayyedena

Mohammad Swallallahu alai hi wa Sallam

Ce n’est pas difficile de le lire mille fois, cela ne prendra pas beaucoup de temps.  Il y a un livre écrit par un érudit de l’Islam, en langue Arabe, comprenant 800 de très beaux Noms de notre Saint Prophète (SAW).  Et le Daroûd Shareef est situé au commencement et á la fin.  Les Ahlullah prenaient plaisir á le lire. Ceux qui lisent ces noms accompagnés du Daroûd Shareef, sont considérés d’avoir  lu le Daroûd Shareef 1600 fois.

Read More

Khutba Du vendredi 10 Novembre 2017

Le sermon du vendredi 10 novembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Faizan-é-Mustafa (SAW) et Ala Hazrat (ra)

Référence est faite au Khutbah de la semaine dernière au sujet de l’ouverture de la poitrine du Saint Prophète (SAW), pour l’inculcation de la connaissance et de la sagesse.  C’est une Grâce Accordée au dernier Messager (SAW) et qui durera jusqu’au Qayâmat, et octroyée aux grands érudits de l’Islaam.  Mention a été faite au Faqui, Muhaddis, Mujaddid et le très grand Ashiq-é-Rasoûl (SAW), Ala Hazrat Imâm Ahmad Raza Khan (ra), qui a été Accordé tant de Grâces.  Tous ses waez, taqreer, ses écrits en prose et en vers, fatwé nous en donnent la preuve qu’il a été Accordé de cette Grâce – ‘Faizan-é-Mustafa (SAW)’.  ‘Kanzul Imân’ , la traduction du Saint Qur’an est une preuve évidente qu’il a reçu la connaissance et la sagesse divine.

Ceci dit, le Soûrah Fatéha que nous lisons tous durant la Salât et hors du Salât a été mis á la lumière.  C’est obligatoire de le lire á chaque Namaz, que ce soit Faraz, Sunnat ou Nafil.  Tout comme on a besoin de l’eau pour survivre, c’est le besoin des croyants pour chaque Salât.  Soûrah Fatéha a plusieurs appellations, pour en citer, Soûrat-ul-du’a, (Soûrah de la Supplication).

« Ihdinas siratal mustaqeem », traduit par Ala Hazrat est ainsi (humko seedha raasta chala) « Guide nous dans le droit chemin ».  En langue Arabe, Ihdinas, dont le mot originaire est ‘ha da ya’ signifie ‘Guide’.  Les Uléma ont donné deux significations en ce qui concerne ‘Hidayat’ :

La première signification est ‘Raasta dekhana’ (Montrez le chemin)

La deuxième est ‘Manzilé Maqsood tak phonchana’  (Emmenez au but de l’objectif)

Hidaya parvient du Créateur pour atteindre l’objectif

‘Raasta dekhaya’, le lien est lié au Saint Prophète et au Saint Qur’an, tandis que la Grandeur du Créateur est telle qu’Il nous Fait atteindre l’objectif.

Dikhana Huzoor (SAW) ka kaam hai aur chalana Allah ka Kaam hai

Les croyants demandent ce du’a durant toute leur vie. Après le woozoo, la requête au Créateur est de nous Guider vers le droit chemin.  Au cas contraire, á l’appellation du Azaan, on ne se dirige pas vers le Musdjid pour la congrégation de la Salât.

Les Ahâdîç se catégorisent en sept niveaux, le niveau le pus haut est Sahi Bukhari et Sahi Muslim.  Selon un hâdîç, rapporté par Sayyiduna Abu Huraira (ra), Il y avait un bédouin, qui est venu voir le Saint Prophète (SAW).  Il fit la requête au Saint Prophète (SAW) de lui indiquer une bonne action pour pouvoir entrer au paradis.  La réponse du Saint Prophète (SAW) fut : la prière et l’unicité de Dieu (Ibadat et Tauheed). Faraz Namaz (les Namaz obligatoires) doivent être accomplies á l’heure appropriée, le jeûne du mois de Ramzane et l’aumône doivent être respectés, sans oublier le ‘Risalat’ du Saint Prophète (SAW).

Après avoir eu la réponse, le bédouin est parti, sans toutefois accomplir aucun néki.  Il a cependant vu le Saint Prophète (SAW).  Le message est que ‘Deedar-é-Mustafa (SAW), celui qui a eu la possibilité de voir le Saint Prophète (SAW) entrera au paradis. Si quelqu’un a eu la possibilité de voir le Saint Prophète (SAW), avec foi, aura la Grâce d’entrer au paradis.  De par ce moyen, les Sahaba sont les Ahlé Jannat.  Les deux moyens de pouvoir entrer au Paradis est : (i) Nékiyan (les bonnes actions), et (ii) Deedar-é-Mustafa (SAW), (la vue du Saint Prophète (SAW).  Le bédouin n’a fait aucun néki, á l’exception d’avoir vu le Saint Prophète (SAW), et il aura le paradis.

Ala Hazrat a dit :

Outhado pardah dikhado chehra ke nooré Baari hijaab mein hai

Zamana tareek ho raha hai ké mehr kab sé niqaab mein hai

A l’arrivé de Sayyiduna Ganj Baksh Hajveri (ra) á Lahore, pour la prêche de l’Islaam, Il y en avait beaucoup qui étaient jaloux de lui.  On lui insinuait que la direction (qibla) du Musdjid n’était pas correcte.  Comme il leva les mains pour commencer la Salât, ces personnes voyaient la  Ka’aba devant eux.

Du’a du jour est :

Ihdinas siratal Mustaqeem

Read More

Khutba Du Vendredi 3 Novembre 2017

Le sermon du vendredi 3 novembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allama Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Faizan-é-Mustafa (SAW)

Alam Nashrah laka Sadrak se situe au premier Verset du Soûrah Insharah. La Signification est ainsi :

« Ay Mehboob (SAW), Hum né aap ki khatir aap ké seené ko khushada kiya »

Une deuxième signification est :

« Ay Mehboob (SAW), Kia Hum né aap ké seené ko khushada na kiya?”

Le thème du jour se réfère au Tafsîr-é-Kabir de Allamah Raazi (ra).  Plusieurs questions ont été soulevées, parmi, il a celle-ci : Pourquoi le Créateur a Dit : Est-ce que Je n’ai pas ouvert votre poitrine, pour votre bien être ?  Pourquoi le Créateur n’a pas dit que « Kia Hum né aap[ ka seena khushada na kiya ? »

La différence entre les deux est que, en se référant au ‘Alam Nashrah Laka Sadrak’, l’alphabète  Laam se situe entre Nashrah et Sadrak.  La raison est que ‘Laam ké badlé Laam ’.  En langue Arabe, Laam a plusieurs significations, ici, Laam se réfère au ‘Ta’leel’ (la raison).  Donc, la poitrine du Saint Prophète (SAW) a été ouverte pour l’inculcation de ‘ilm’, ‘marifat’, ‘Hikmat’ (l’éducation et la sagesse).  Elles sont destinées qu’au Saint Prophète (SAW) et pas aux autres.  La raison est que c’est une Grâce divine pour l’amour et le plaisir du Saint Prophète (SAW).

Il y a le ‘Laam’ de Laka et le ‘Lam’ de ‘Liyaboudoun’.

Le Créateur a Dit qu’Il a crée les djinn et les êtres humains pour Son Ibadat, Laam est indiqué, et quand il s’agit du ‘ma’rifat’, ‘ilm’ et ‘hikmat’, Laam indique ‘Khaliq’ (le Créateur).  Laam ké badlé Laam. Allâh Paak a Dit : Ay Mehboob (SAW), votre prière et votre lutte appartiennent á Moi et l’ouverture de votre poitrine pour l’inculcation de la sagesse, est pour vous.

A’la Hazrat a dit : Entre Mehboob et Mohib, il n’y a pas question de ‘méré’ et ‘téré’.  Le Saint Prophète (SAW) a dit : « yé Ibâdat téré liyé hai »  La prière est pour Toi.  Allah Paak a Dit « Yé Ma’rifat, yé khushadah téré liyé hai »

Ala Hazrat a dit :

Mein to Malik hi kahounga ké ho Malik ké habeeb

Yaani Mehboob-o-mohib mein nahin Mera tera

 Liyaboudoun – Laam est pour les êtres humains et les Djinn et Aqimisswalat est pour le Saint Prophète (SAW) et pas d’autre. Le Créateur a Dit : Accomplis la Salât et Fais mes Louanges.  Son Mehboob (SAW) pense á Lui, et le Créateur Pense á Son Mehboob.  Le Nom d’Allâh Paak sort de la bouche du Saint Prophète (SAW) et Le Créateur ne Prononce que le nom de Son Mehboob.

Allâh Paak a Ouvert la poitrine du Saint Prophète (SAW) pour l’inculcation de l’éducation, d’ès le début jusqu’á la fin, pour tout aspect – intérieur et extérieur. L’Illah est pour Allâh Paak et Laka, pour Son Mehboob (SAW).

Cette ouverture de la poitrine pour l’inculcation de la connaissance a sa répercussion sur d’autres croyants tels que les Sahabah, Ahlé Bayt, Tabéin, Mufassireen, Muhadiseen, parmi tant d’autres.  Ils ont acquis cette Grâce, ‘Faizan-é-Mustafa’ (SAW).  Shah Wali Ullah Muhaddis Delvi a écrit qu’il a acquis le Faizan-é-Mustafa (SAW).  Cette Grâce de Alam Nashrah Laka Sadrak a été octroyée á Ala Hazrat Ahmad Raza Khan (ra). Il compléta le Saint Qur’an en un mois et devint Hafiz. Il a complété tous les Uloom-é-Islamiyah, de sorte qu’il fut gradué (Dastarbandi) á 13 ans.  La question se pose : Est-ce possible d’avoir une si vaste connaissance á cet âge ?  La réponse est que tout est possible par le Faizan-é-Mustafa (SAW).  De part cette Grâce, il est devenu Mufti, Qaazi et a retiré son premier fatwah á un si tendre âge.

Ala Hazrat a écrit un millier de livres.  Référence est aussi faite á Hasan bin Sabit (ra), en termes de sa grande connaissance et les prestigieux versets qu’il a écrits en éloge du Saint Prophète (SAW). Référence est également faite á Ala Hazrat, qui a écrit des Naat pour les louanges du Saint Prophète (SAW).  Parmi, il y a un, en quatre langues : Arabic, Farsi, Ourdoue,  et Hindi. Les Versets proviennent de la Réflexion Quranic et ce sont des versets toujours frais á l’esprit, même après l’espace de 125 ans.  Lors de plusieurs ‘fitna’ qui surgissaient au sous continent, au sujet du non-respect á l’égard du Saint Prophète (SAW), Ala Hazrat, par moyen de sa plume, leur donna la réplique.

Ala Hazrat  ne dormait que deux heures au quotidien, en posture du nom sacré ‘Muhammad (SAW)’  Il dormait et se réveillait á la pensée du Saint Prophète (SAW).  Le Sommeil des ‘Aalim’ est considéré comme étant ‘Ibadat’.  De par le ‘Ismé’ (nom) ‘Muhammad (SAW)’, toutes les actions se transforment en prières, dues au Faizan-é-Mustafa (SAW).

Il est á souligner que même de nos jours, après une espace de 125 ans, la poésie de Ala Hazrat est toujours sur les lèvres des ses admirateurs, en particulier ce verset :

Karoun téré naam pé jaan fida na bas ek jaan do jahan fida

Do jahan sé bhi nahin ji bhara karoun kia karoron jahan nahin

Ce Daroûd Shareef est récommandé pour l’inculcation du ilm, irfaan, hikmat, Islam, Imân dans nos cœurs. :

Allahumma Swalli ala Sayyedena wa nabiyena Muhammad

Salatan tashrahu béha lemarifatéka sodurana

Read More