Khutba Du Vendredi 6 Octobre 2017

Le sermon du vendredi 6 octobre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhamaad Ishaaq Qadri Razvi

 

Imân (La Foi)

Il y a deux niveaux de Imân :

  • Nafs-é-Imân  (La croyance en elle-même)
  • Kamal-é-Imân (La perfection de la croyance)

En lisant Kalimah Tayyab, les croyants atteignent le premier niveau du Imân. Puis de jour en jour, par biais de toutes les bonnes actions, les croyants atteignent le deuxième niveau et arrivent á la perfection du Imân.

Au Soûrah, ‘Al Asr’, le Créateur a Fait mention de deux niveaux de Imân. «  Illallazina aamanu wa’amillusswaalihaati »  (ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres)  est le premier niveau du Imân, (nafs-é-Imân), et « watawasaw bilhaqqi watawasaw bisswabr » (s’enjoignent mutuellement á la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance) est le deuxième niveau du Imân (Kamal-é-Imân).   Le Saint Prophète (SAW) a fait mention du principe du croyant, en ce qui concerne  Imân et sa perfection.

Un Hâdîç a été mis á la lumière, il s’agit du croyant qui aime ou ne pas aimer quelqu’un pour le Plaisir d’Allâh Paak. Il s’agit aussi de celui qui partage sa connaissance ou ne la partage pas pour le Plaisir de son Rab.  Donc, le Saint Prophète (SAW) a Fait mention de ces quatre aspects qui guident le croyant vers la perfection du Imân :

  • Aimer pour le Plaisir d’Allâh Paak
  • Ne pas aimer pour Son Plaisir
  • Partager la connaissance et d’autres atouts pour le consentement du Créateur
  • Ne pas partager ces atouts pour le consentement d’Allâh Paak

De par ces quatre aspects, le croyant consacre sa vie entière pour Allâh Paak, ses journées, ses nuits, tout comme sa mort.  Par le Taufîq d’Allâh Paak, il vit et retourne á lui, après avoir tout sacrifié pour Son Plaisir.

Le Saint Prophète (SAW) a fait mention de ces quatre aspects pour nous faire également comprendre qu’il y a ceux qui accomplissent toutes ces actions pour leur propre intérêt, Ils les font pour leur gain personnel et s’attendent d’en tirer profit en retour, que ce soit en termes de Zakât, ou connaissance, ainsi de suite.

Par contre, ceux qui accomplissent toutes les bonnes œuvres pour faire Plaisir á Allah Paak, ils parviennent á atteindre ‘Darjah-é-Fana’iyat’  (le plus haut niveau).  Toute leur aspiration n’est que pour le Créateur, ils ne pensent qu’á Lui.  Chacune de leur action est dédiée á Allah Paak, que ce soit leur présence au Masjid, Majlees, et également en termes de l’aspect intérieur et extérieur, entre autres.

Le message fort du Mufti Sahab est que si ces quatre aspects sont applicables dans notre société, il fit serment au Mimbar, que tous les problèmes de notre société auraient été résolus.  C’est une très grande Grâce d’accomplir toutes les bonnes œuvres pour le Plaisir d’Allâh Paak.

De nos jours nous vivons, mais ce n’est pas une belle vie.  Il n’y a ni ‘Niamat’, ni ‘Lazzat-é-Zindagi’, pas de Grâce ni la douceur de la vie, ni la paix.  La société est en décadence, mais il y a toujours exception á la règle, car il y a toujours ceux qui cherchent á atteindre Kamal-é- Imân (la perfection de la foi).  D’autre part, il y a ceux qui propagent l’Islam pour leur propre gain, dans le but d’atteindre le statut mondain.

Nous devrons prendre comme exemple  la vie des Sahaba, des Ahlé Bayt et des Shuhada.  Il est vrai que nous ne pourrons jamais nous mesurer á eux, mais nous pourrons essayer de faire le maximum pour atteindre Kamal-é-Imân.  La perfection du Imân de Imâm Hussein (ra) était telle qu’il a tout sacrifié dans le Chemin d’Allah Paak.  Le plus grand sacrifice a commencé, quand il est sorti, en compagnie de sa famille, du Madina Munawwarah, ce ne sont que les Ashiq qui pourront décrire quelle tristesse ils ressentent en quittant ce lieu. Outre,  Imâm Hussein (ra) a dû quitter Makkah Mukarramah durant le mois de Zil Hadj, pour aller au Kufa pour une explication, afin de rendre justice á l’Islam– quel genre de sacrifice.  Par la suite, on sait que toute sa famille ont été shaheed.

Mais de par tous ces sacrifices, Imâm Hussein (ra) est sorti victorieux et non pas Yazid.  Contrairement á Imâm Hussein (ra) et les Ahlé Bayt, Yazid a tout œuvré pour son gain personnel et pour le statut mondain ( fitna,fasad dunya ké liyé).

Le fils de A’la Hazrat, Mufti-é-Azam (Hind) Maulana As Shah Mustafa Raza Khan (ra) a quitté ce monde le 14 Muharram. Il a consacré toute une vie pour le Plaisir d’Allâh Paak et Son Rasoûl (SAW).  En une occasion, le Mursheed de A’la Hazrat le mit sur ses jambes et dit qu’il est né Wali.  Il faisait ses études dans son Khanqa, tout comme il a acquis l’éducation de son père, A’la Hazrat.  Il parvenait d’atteindre ‘kamal’ (la perfection) dans le Fatawah, et a consacré toute une vie, comme disait son père, A’la Hazrat :

 

Kaam wo le lijié tum ko jo raazi karé

Theek ho naamé Raza tum pé karoron Daroûd

 

Traduit par Mariam Goodur

Tags:

About Post Author