Khutba Du Vendredi 20 Octobre 2017

Le sermon du vendredi 20 octobre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

 

Mahé Safar et la mauvaise conception

 

Le Mois de Muharram est á son terme et le mois de Safar est á notre seuil.  Le mois de Safar nous relie au concept général et au concept du ‘Zamana-é-Jahilyat’ (au temps de l’ignorance).  C’est un concept qui a duré pendant plusieurs siècles, Il existait avant la naissance du Saint Prophète (SAW) jusqu’au jour.  C’est vraiment étrange qu’á notre époque, malgré l’immense progrès de la science et de la technologie, ce concept existe toujours dans l’esprit des nombreux éduqués.  Ils ont  tendance á croire que le mois de Safar porte malheur (manhoos). Si par hasard, ils se trouvent dans la peine ou en difficultés ou s’il tombent malades, au mois de Safar, ils pensent que ce mois leur ont porté malheur. De nos jours, malgré tant de progrès qui ont été réalisés sur tous les nivaux, des messages en terme de cette mauvaise conception circulent toujours.

 

En terme de logique, le mois de Safar est entre le Mois de Muharram et le mois de Rabi- ul- Awwal, deux mois sacrés et de la Grâce divine, comment se fait-il qu’on associe le mois de Safar, á un mois qui porte malheur?  A vrai dire, une autre appellation pour le mois de Safar est ‘Safar-ul-Muzaffar ‘ et ‘zafar’ signifie succès en langue Arabe.  Donc, ce n’est pas possible que ce mois porte malheur.  Il a été dit que la mauvaise conception, la mauvaise pensée et la mauvaise réflexion sont trois facettes dangereuses pour l’être humain. Quand les gens ont de tels concepts ils ont peur de leur propre ombre.  Ils pensent que tous les autres personnes leur font du mal, incluant les membres de leur famille.  C’est comme une maladie psychologique, s’il arrive toutefois, que quelqu’un se met á lever ses mains pour demander de du’a, en les regardant, ils le considèrent comme une mauvaise invocation de l’autre.

 

Dans le Saint Qur’an, mention a été faite que la mauvaise conception est un pêché. C’est un pêché d’avoir une mauvaise pensée á l’égard d’un autre croyant.  C’est considéré comme la racine des pêchés.  C’est une maladie qui nuit la paix physique et la paix spirituelle, qui atteint plus de personnes éduquées que les non éduquées.  Les jours, les mois, le temps, et la magie noire n’ont rien á faire avec le malheur.  Tous s’inscrit selon l’Ordre du Créateur, le bonheur, aussi bien que le malheur.

 

Abul Hasan Ali bin Muhammad (ra) a dit qu’on doit retirer de l’esprit que le malheur est dû á de telle et telle chose. Si on continue á penser en de telle direction, la puissance de la pensée s’affaiblit, de sorte que leurs victimes n’atteindront pas de succès á aucun projet.  C’est avec l’esprit paisible, qu’on atteigne le succès.  Selon le hâdîç, Abu Dawood Shareef, le Saint Prophète (SAW) a dit que de telle mauvaise conception est considérée comme shirk, il l’a prononcé trois fois que c’est un shirk.  C’est un concept du « Zamana-é-Jahaliyat » (l’époque de l’ignorance).  La solution á de tel concept est ‘Tawakkul’  (la confiance en Allâh Paak).  Nous devrons avoir une pensée haute et saine – ‘Taqaza-é-Imân’ et non ‘Taqaza-é-waham’ – la foi doit primer sur le doute.

 

Une question á A’la Hazrat (ra), reliée au topique du jour est ainsi : Il y avait une personne qui croyait que la rencontre de telle et telle personne sur son chemin,  lui portera malheur, et que son travail serait nuisible.  Le message est de ne jamais nourrir une telle mauvaise pensée, et de continuer d’accomplir le travail désigné.  Il faut toujours avoir la Foi divine, car ‘koi boura nahin hai magar wahan sé, koi accha nahin magar Allah sé hai.  Le du’a du Saint Prophète (SAW) mentionné au ‘Fatawa Rizvia de A’la Hazrat (ra), est :

Allahumma la taïra illa taïruk wa la khaïra illa khaïruk wa la ilaha gairuk

C’est le Message du ‘Tauheed’ (l’Unicité de Dieu).  Il est temps de mettre un arrêt á la mauvaise pensée – ce qui est fait est fait. Nous devrons implorer le Pardon du Créateur, en Lui demandant de renforcir notre foi.  Il est á souligner que durant le mois de Safar, tant de Sahabas sont devenus croyants et d’autres ont eu Shahadat, parmi, il y a le wisaal de deux très distinguées personnalités de l’Islam : Mujaddid Alf Sani et Mujaddid Imâm-é- Ahlé Sunnat et                 des Ahlé Bayt, Ulémas, entre autres.  L’existence aussi bien que le départ des Aulia sont considérés comme une Grâce.

En voici le Daroûd Shareef pour renforcir la croyance :

Allahumma Swalli ala Sayyedena Muhammad  Salatan toqawwi beha iqaananaa

et

Ce du’a  est recommandé á lire chaque matin pour la protection de la mauvaise pensée durant toute la journée :

Alla humma la taïra illa taïruk wa la khaïra illa khaïruk wa la ilaha ghairuk

Tags:

About Post Author