Khutbah Du Vendredi 29 Septembre 2017

Le sermon du vendredi 29 septembre 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

 

Le croyant sincère á la lumière du Soûrah Al Asr

Quatre types de personnes ont été mis á la lumière :

  1. Ceux qui ont que d’amis et pas d’ennemis
  2. Ceux qui n’ont que des ennemis, ce sont des personnes qui ont des problèmes psychologiques.  Ils pensent que toutes les personnes sont leurs ennemis.  Ils sont sous l’impression que leurs bienfaisants sont aussi leurs ennemis
  3. Ceux qui croient qu’ils n’ont ni amis, ni ennemis
  4. Ceux qui ont des amis, aussi bien que des ennemis.  Ce sont des hommes du principe.  Ils ne manifestent pas leur plaisir, ni leur colère envers les autres.  Ils restent firmes á leur principe.

 

Dr Iqbal a dit :

Apné bhi hein na khush bégaané bhi hein naraaz

Mein zahré halahal ko kabhi keh na saka qand

Les amis ne sont pas contents avec moi et les ennemis sont en colère avec moi

Car je suis un homme de principe and je n’oserai dire que le poison est une sucrerie

 De par le principe, on finit par connaître que veut dire la sincérité et qui est le croyant sincère ? Le Créateur nous Informe sur quatre principes au Soûrah ‘Ikhlaas’. Le croyant sincère tient firme á ces quatre principes : La foi, la bonne action, la vérité et la patience.  Vendredi dernier, référence a été faite sur la foi au Créateur et á Son Rasoûl (SAW), et aux croyants qui restent firmes sur les quatre principes mentionnés en haut.  Les Sahaba étaient si firmes á ces principes qu’aucune force ne pouvait les bouger.

Le petit fils du Saint Prophète (SAW), Imâm Hussein (ra) conservait ces mêmes principes.  A cet époque, il y avait des personnes qui l’aimaient d’un amour extrême et d’autres avaient de la haine extrême á son égard. Mais lui, il ne manifestait pas de la haine pour les autres, car il était une personne de principe.

Sur cette terre il y a quatre catégories de personnes :

  • Ce sont des personnes qui accomplissent des actions pour le Plaisir du Créateur, jour et nuit.  Ce sont ceux dont le ‘shuja’at’, (la force), ‘samahat’ (la générosité), ‘jalwat’ ( le sociétal) et ‘khalwat’ ( la séclusion) sont pour Allâh Paak.  Ils consacrent leur journée et leur soirée pour le Plaisir du Tout Puissant.  Ils sont des personnes ‘kaamil ‘ (complets) et entreront au paradis (les Ahlé Jannat).
  • Il y a d’autres personnes qui le font pour Allah Paak mais aussi pour les yeux d’autrui.  Ils se battent pour faire valoir leur courage aux autres.  Leur but est de montrer leur potentialité aux autres.  Ils prennent avantage des choses mondaines.  De telles personnes n’obtiendront rien dans la vie futur, car  Ils voulaient en prendre avantage de ce monde
  • Une troisième catégorie applique aux personnes qui accomplissent la salât et les autres actions sans aucune sincérité.
  • Il y a d’autres qui n’accomplissent   des actions  ni pour le Plaisir du Créateur et ni pour les yeux des autres.  Ils n’ont aucun souci pour ce monde, ni pour l’autre monde.  Ils n’obtiennent rien ici et  ni en haut.  Ils n’ont aucun objectif et ne font que végéter.

Imâm Hasan (ra) et Imâm Hussein (ra) se catégorisent au premier rang.  Ils avaient tout fait pour le Plaisir d’Allâh Paak, en termes des prières, des bonnes actions, de la bravoure, entre autres.  Ils entreront au paradis, ils sont non seulement les ‘Ahlé Jannat’, mais les chefs du paradis.  Ils sont les ‘rehnuma’ des jeunes.  Ils ont fait valoir du shujahat (la force), samahat (la générosité), sakhawat (la générosité) pour le Plaisir d’Allâh Paak.  Ils ont eu un très grand statut.

Il y a deux types de Shahadat :  ‘sirri’ (non apparent)  et ‘jahri’ (apparent).  Imâm Hasan (ra) a été empoisonné.  Il a été Accordé le Shahadat ‘sirri’.  Imâm Hussein (ra) a eu le Shahadat ‘Jahri’, car son corps fut martyrisé  et le sang coulait de son corps, semblable á un jeu d’eau.  Les Ulémas ont écrit que les deux petit fils ont été Accordés le Sahadat du Saint Prophète (SAW).

Au début, le Saint Prophète (SAW) a eu le Shahadat Sirri, lorque l’ors d’une invitation, on lui a donné le poison.  Les Sahaba qui ont mangé, étaient shaheed, tandis que le Saint Prophète (SAW) était resté en vie.  Il était sous la Protection du Créateur, mais puisque l’effet du poison avait un effet sur lui, donc c’est considéré comme le Shahadat Sirri, par lequel Imâm Hasan a été Shaheed.

Le Saint Prophète (SAW) a eu l’expérience du Shahadat Jahri, quand il fut  blessé au Jang-é-Uhud .   On dit qu’il avait perdu une dent, ce n’est pas une dent mais un morceau de son dent.  Les Ulémas ont décrit ses dents comme des perles précieuses, qui avaient une grande brillance. La grandeur et la beauté du Saint Prophète (SAW) étaient si remarquables que quand il parlait, c’était comme ci ‘Nûr’ sortait de sa bouche Mubarak.  Imâm Hasan (ra) et Imâm Hussein (ra) ont eu le Shahadat Sirri et Jahri, tout comme leur grand père, le Saint Prophète (SAW).  Une des raisons pour laquelle, le Saint Prophète (SAW) a dit : « Hussein mujh sé hai aur mein Hussein sé houn ».  En se référant au Shahadat, on dit aussi Shahadat woojud et Shahadat Zaheer.

Le message est d’observer au moins deux jeûnes, vendredi et samedi ou samedi et dimanche, durant ce mois sacré de Muharram.  Il est recommandé de lire le Daroûd-é-Ibrahim  et on obtiendra bien de Grâces. On n’entend plus le nom  de Yazeed, mais le nom de Imâm Hussein (ra) restera immortel, la preuve existe au Daroûd Shareef, en lisant « Alla humma Swallé ala Muhammad  wa ala aalé Muhammad (SAW) :

 

Qatlé Hussein asl mein margé Yazeed hai

Islam zinda hota hai har karbala ké baad

 

Tags:

About Post Author