Khutbah Du Vendredi 22 Septembre 2017

Le Sermon du vendredi 22 septembre, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

 

Le principe de la vie á la lumière du Soûrah Al Asr

En ce premier vendredi du premier Muharram, le du’a de chaque croyant devra être  l’acquisition de : la foi, les bonnes actions, la vérité, la patience, la gratitude et la connaissance.

En ce jour, quatre aspects du Soûrah Al Asr ont été mis á la lumière :

  • La raison de la Révélation du Soûrah Al Asr
  • L’importance de ce Soûrah
  • Le vrai concept du Soûrah
  • La vie des croyants – (Hayat-é-Momin)

A l’époque auquel, les gens étaient invités á entrer dans la religion de l’Islam, Hazrat Abu Bak’r Siddiq (RA) avait fini par embrasser cette religion. Un ami kaafir (non croyant) lui posa la question que comment se faisait-il qu’un commerçant plein de succès et si intelligent comme lui s’est converti en Islam ?  Sa réponse fut que ceux qui acceptent ‘Haq’ (la Vérité)  auront toujours succès dans le commerce, et ils ne connaîtront jamais la perte.  Dès qu’il a donné cette réplique, le Soûrah Al Asr fut entièrement Révélé.  Hazrat Abu Bak’r (ra) était toujours véridique et il communiquait  cette vérité á ses amis á l’époque du ‘Jahilia’ (Ignorance).

Imâm Shafi (ra), un des quatre grands Faqi, Muhaddis (érudits) rapporta que si quelqu’un prend grande considération de ce Soûrah, le lit avec compréhension, et s’il essaie de connaître la traduction en détails, il sera très éclairé. Ce Soûrah se réfère comme ‘Marif aur Aqaïd ka ek samundar’ (un océan de connaissance).  Depuis Al Hamd, jusqu’au Wannas, le message en entier du Saint Qur’an est inclus dans ce Soûrah.

La clé du succès est inclue dans ce Soûrah.  En lisant ce Soûrah et en mettant en pratique son contenu dans la vie quotidienne, le succès s’ouvrira á nous.  Nous devrons, cependant, avoir la foi au Créateur, aux Prophètes, aux anges, aux Livres Sacrés, et au Jour du Jugement.

Que signifie Imân ?  Le Saint Prophète (SAW) a dit que la Foi est la clé du Succès, tout comme les bonnes actions.  Les bonnes actions nous mènent vers le succès et la plus grande des bonnes actions est Namaz. De ce jour, nous devrons faire la promesse á ne pas rater la Salât, surtout en congrégation.

Al Haq – (la vérité) est aussi la clé du succès.  La fondation de notre vie physique et spirituelle se repose sur la vérité

Sab’r – (la patience) est également la clé du succès.  La patience est une garantie de notre succès sur terre et dans l’autre monde.  La patience sous tous les angles nous apporte le succès. En ce nouvel an Islamique, le Créateur nous Accorde la Foi, la vérité, les bonnes actions et la patience.

Toutes ces qualités devront être des atouts pour nous et pour la société en générale.  Nous devrons les mettre en pratique et conseiller aux autres de le faire.  Si toutefois, une personne est en difficulté, nous devrons la conseiller de faire usage á la patience.  Ce faisant, nous pourrons mettre fin aux difficultés de la société.  C’est le conseil que Mufti Sahab partage aux personnes en difficulté qui viennent le voir.  C’est le conseil qui apaise la difficulté et la peine d’autrui.  Il est indéniable que des mots, qui  ne coûtent rien, suffisent pour consoler et transformer la tristesse en la joie.  Un visage souriant est également une Gráce, du point de vue des bonnes actions.  Notre vie comprend deux aspects : La vie individuelle et la vie collective – ‘sab’r’ et ‘Haq’, sont des outils primordiaux pour les deux.  Nous devrons être fermes sur ce sujet, tout en conservant un lien solide avec le Créateur et Son Rasoûl (SAW).

Le Shahadat de Hazrat Umar Farouq (ra) a eu lieu au premier jour du Muharram.  Il avait une foi inébranlable.  Quand il embrassait l’Islam, il faisait preuve d’une très grande considération pour la Salât.  Contrairement á certains croyants, il n’éprouvait aucune crainte pour l’accomplissement du Namaz en public.  Il évitait de l’accomplir á la maison, en cachette, il l’accomplissait auprès du Ka’aba.  Il agissait de la même façon pour le Hijrat, certains des Sahabas le faisaient en cachette, tandis que lui, il le faisait ouvertement.  Il avait une très grande foi et ne faisait que des bonnes actions.  Il avait un très grand sens de justice, qui s’applique á l’Islam, une religion de justice. Malgré qu’il était encerclé d’ennemis, il n’éprouvait nullement de la frayeur.

En voici, le Daroûd Shareef pour la protection de notre foi :

Allahumma Swalli ala sayyedena Muhammad salatann tusallimu biha Imananaa

Le Du’a recommandé :

Allahumma ad khilhum alaina bil amni wal imaani wassalamati wal Islami wa ridwani minarrahman wa jabbari minash shaitan

Le dernier message fut la ponctualité aux Majlees du Muharram, ce faisant, nous parviendrons á acquérir les quatre belles qualités qui sont : la foi, les bonnes actions, la vérité et la patience.

Tags:

About Post Author