Khutba Du Vendredi 7 Juillet 2017

Le sermon du vendredi 7 juillet, prononcé á la Jummah Musjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

 

La sincérité selon les Ahadîç

 

A l’écoute des Ahadîç par biais des Sahabas, Imám Abu Hanifa (ra) a été Accordé beaucoup de Gráces. Le thème du jour a été axé sur une partie du Hadeeth, rapporté par Hazrat Anas bin Malik Al Ansari (ra).  Imám Abu Hanifa (ra) informa que durant une rencontre avec Anas bin Malik Al Ansari (ra), celui-ci a rapporté que le Saint Prophète (SAW) a dit que la personne qui lit « La Ilaha IllalLahu » avec une sincérité du cœur, elle entrera au Paradis.  Pour mieux comprendre ce Hadeeth, il faut prendre en considération les quatre aspects suivant :

  1. Haqeeqat-é-Ikhlas   (Réalité de la sincérité)
  2. Darjat-é-Ikhlas         (Les différents niveaux de la sincérité)
  3. Ikhlas et Sourah Fatéha (la Sincérité et le Soûrah Fateha) (le premier chapitre du Saint Qur’an)
  4. Ikhas et Imân (Il y a une connection entre la sincérité et la foi)

Les Sufia ont abordé la Réalité de la Sincérité en détails, en brève, cette réalité n’est acquise que  quand toutes les œuvres du Serviteur d’Allâh Paak se font pour Son plaisir et celui de Son Rasoûl (SAW).

On ne pourra jamais énumérer les niveaux de la sincérité.  Dans le Saint Qur’an, mention a été faite aux termes ‘Mukhlis’ et ‘Mukhlas’. Le pluriel de Mukhlis et Mukhlas est Mukhliseen et Mukhlaseen.  Le plus haut niveau du Mukhlis est Mukhlas.  Durant le Khutba du Jummah, l’envoi du Daroûd Shareef au Saint Prophète (SAW) est considéré comme ‘Mukhlis’.  ‘Hazrat Muhammad (SAW) afzal hai ‘  Mukhlas indique le grand statut du Saint Prophète (SAW).

Mukhlis, c’est quand le croyant cherche le Plaisir du Créateur et de Son Rasoûl (SAW) par tous les moyens, en termes des cinq piliers de l’Islam et en propageant la religion partout, comme exemple, Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui (ra) et également son père, Maulana Abdul Aleem Siddiqui (ra).  Le nom est revenu á l’esprit car très bientôt, l’Urs Shareef du Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui (ra) sera célébré.  La lutte de ces grands érudits de l’Islam a toujours été pour le Plaisir d’Allâh Paak et de Son Rasoûl (SAW).  ‘Mukhlis’, c’est quand le croyant essaie de plaire le Créateur.  A un certain temps, Allâh Paak Exprime son contentement á Son serviteur, c’est ce qu’on appelle Mukhlas.  Quand un tel haut niveau surgit, le Créateur Demande á Son serviteur ce qu’il désire, qui réconcilie aux versets de Allamah Iqbal :

Khudi ko kar buland itna ké har taqdeer sé pehlé

Khoda bandé sé khud puché bata teri raza kia hai

(Essayez d’atteindre un si haut niveau qu’avant l’accomplissement du destin

Le Créateur Lui-même Demandera au serviteur ce qu’il désire)

Dans le Saint Qur’an, le Soûrah Fatéha nous Eclaire sur les Attributs du Créateur – (Al Hamd doulilLahiRabbil Alameen), suivi du Malikiyaumeeddeen (l’Unicité d’Allâh Paak) – ‘Allah ki Wahdaniyat’.  Il y a une connection entre la sincérité et le Soûrah Fatéha.  Le croyant doit exprimer sa sincérité de par sa foi et par le concept de l’Unicité d’Allâh Paak.

A l’époque du Saint Prophète (SAW), les Munafiqeen lisaient le Kalimah, accomplissaient la Salât et les bonnes œuvres sans la sincérité.  Ils les lisaient tout simplement comme on dit en anglais, (lips service), donc toutes leurs actions étaient rejetées par Allah Paak.  Si on accomplit une Salât avec sincérité, elle sera accordée.  Par contre, on peut accomplir tant de prières, sans aucune sincérité, elles ne seront pas Acceptées. Les Munafiqeen sont des menteurs et la sincérité n’a pu éclairer leur cœur.

Le vrai message du Soûrah Fatéha repose sur la sincérité.  De nos jours que ce soit sur le plan national ou international, divers problèmes sont dans l’actualité, bien souvent ils surgissent par manque de sincérité.  Les pays musulmans sont divisés et le non entente se fait ressentir.

On doit pouvoir lire le premier Kalimah avec une sincérité absolue.  Il y certaines personnes qui disent  que malgré l’accomplissement de tant de prières, incluant le Namaz Tahadjud, néanmoins, leur du’a n’est pas accepté.  Ils devront prendre en considération que la prière n’est pas un commerce, et qu’on devra les accomplir avec toute sincérité, pour le Plaisir d’Allâh Paak et de Son Rasoûl (SAW).

A’la Hazrat a dit :

Kaam wo le lijié tum ko jo raazi karé

Theek ho naam-é-Raza tumpé karoron darood

Tags:

About Post Author