Khutba Du Vendredi 14 Avril 2017

Le sermon du vendredi 14 avril, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

 

L’ouverture de la poitrine sacrée du Saint Prophète (SAW) et Sa raison d’être

Quatre aspects de l’ouverture de la poitrine sacrée du Saint Prophète (SAW), qui ont été abordés sont :

  • La réalité d’une telle ouverture (Haqeeqat-é-Shaq-é-Sadr)
  • Shaq-é-Sadr (L’ouverture de la poitrine)
  • La sagesse de cette ouverture (Hikmat-é-Shaq-é-Sadr)
  • Le secret de cette ouverture     (Asrar-e-Shaq-é-Sadr)

Shaq signifie ‘chaak karna’ (couper), ‘pharna’ ou ‘kholna’ (ouvrir).  La poitrine sacrée du Saint Prophète (SAW) fut ouverte pour que son cœur soit retiré, tout comme la procédure d’une opération. Ce qui correspond á la réalité de l’ouverture de la poitrine sacrée du Saint Prophète (SAW).  Il y a eu deux procédures (i) l’ouverture de sa poitrine sacrée et (ii) l’extrait du cœur. Beaucoup de personnes se confondent sur ‘Sharh-é-Sadr et Shaq-é-Sadr, qui sont deux choses différentes.

Shaq-é-Sadr est un miracle spéciale, La poitrine sacrée du Saint Prophète (SAW) fut ouverte et son cœur retiré sans une goutte de sang. N’est-ce pas un grand miracle ».  C’est un miracle accordé qu’au Saint Prophète (SAW).

Sharh-é-Sadr – (infiltrer le cœur du ‘Ilm’, ‘Hikmat’, ‘Roshni’) (Connaissance, Sagesse, Eclairage) fut Accordé aux prophètes, tel que Hazrat Moosa (as), et aux siddiqeen, swaléheen, shuhada, aux Auliah, une Grâce, qui durera jusqu’au Qayâmat.  Le Créateur Continuera á Infiltrer le cœur des Auliah, de la Sagesse divine et de l’Eclairage divin.

Le cœur de Sayyiduna Moinuddin Hasan Chisti Khwaja Gharib Nawaz (ra) a été infiltré de la Sagesse divine et de l’Eclairage divin que nombreuses personnes ont embrassé l’Islam.  En prenant en considération, les miracles que Sayyiduna Moinuddin Chisti (ra) a fait valoir, on réconcilie á l’idée qu’il a, en effet, reçu le ‘Faiz’ du Saint Prophète (SAW).

La différence entre Shaq-é-Sadr et Sharh-é-Sadr est que le premier est lié au corps physique, tandis que le deuxième n’a pas de lien avec le corps physique.  En ce qui concerne, Shaq-é-Sadr, quel rapport y a-t-il avec le Saint Prophète (SAW) ?  Eh bien, on sait que sa poitrine sacrée fut ouverte, son cœur retiré pour être rempli de la Sagesse divine, et après l’avoir remis á sa poitrine, elle fut cousue.  La marque  de cette couture existe toujours et les Sahabas faisaient le Ziarat d’un tel miracle. C’est ce qu’on appelle le premier ‘Hikmat ka Markaz’, qui est difficile á définir.  Seul le Créateur Sait le niveau de cette Sagesse divine infiltrée au cœur du Saint Prophète (SAW).

En quatre occasions le cœur du Saint Prophète (SAW) fut retiré pour l’infiltration de la Lumière divine.  En une première occasion, le frère de lait du Saint Prophète (SAW) vint annoncer á Sayyéda Halima (ra) et son époux Hazrat Haris (ra) que deux êtres vêtus en blanc ont ouvert la poitrine du Saint Prophète (SAW). Selon le Riwâyat, en apprenant cette nouvelle, les deux devinrent  soucieux et couraient vers le Saint Prophète (SAW).  Le Saint Prophète (SAW) était debout, et selon des Riwâyat, il souriait.  Ils demandèrent au Saint Prophète (SAW) ce qui était arrivé.  Il répondit que deux êtres vêtus en blanc ont retiré son cœur de sa poitrine, ils l’ont lavé avec de l’eau glacé.  Ils ont ensuite remis le cœur dans son corps et l’ont cousu. Selon le Riwâyat, les deux êtres étaient Hazrat Djibraïl (as) et Hazrat Michaïl (as).

En une deuxième occasion, c’était quand le Saint Prophète (SAW) avait dix ans. Les anges revinrent pour la même procédure. Après avoir retiré le cœur du Saint Prophète (SAW), lls l’ont infiltré de  la Sagesse et l’Eclairage divin, pour ensuite le remettre á son corps.

La troisième fois, cette occasion arriva juste avant que le Saint Prophète (SAW) allait recevoir le ‘Wahi’ (la Révélation du Saint Qur’aan).  Hazrat Anas bin Malik (ra) a rapporté que Hazrat Djibraïl (as) était arrivé pour ouvrir le cœur du Saint Prophète (SAW).  Il l’avait mis sur un récipient en or.  Il le lava, puis avec la Permission du Créateur, Hazrat Djibraïl (as) infiltra le cœur sacré du Saint Prophète (SAW) de la Sagesse divine et de l’Eclairage divin.

Le Shaq-é-Sadr du Saint Prophète (SAW) avait eu lieu le soir du Mehr’adj, car il allait entamer le trajet nocturne pour rencontrer le Créateur.  Le cœur fut retiré et lavé avec de l’eau Zam Zam.

En ce qui concerne le Hikmat et son secret.  Deux sources ont été mentionnés, une source provenant des Ulémas axés sur la connaissance et l’autre source émane des Sufia sur le Secret divin. Il y a toujours une raison pour une opération quelconque, ici, il n’y a pas de raison, c’est le Secret divin (Asrar-é-Rabbani).  Le Hikmat révélé par les Ulémas est que durant l’enfance du Saint Prphète (SAW), le Créateur a Voulu qu’il cessait tous les jeux pour venir vers Lui.  La raison est qu’il soit différent des autres enfants.  Son enfance est non pareil et a un aspect unique.  A l’âge de dix ans son cœur fut retiré de sa poitrine pour être infiltré de la Lumière divine, une Grâce qui n’est pas Accordée aux autres.  Le Saint Prophète (SAW) était toujours sage, reconnaissant et gentil, mais l’infiltration de la Sagesse divine et de l’Eclairage divin ont rehaussé ses belles qualités..  Selon le Saint Qur’aan, ‘Yé Nabi momineen mein Raouf-o-Raheem hein’ (le plus gentil et gracieux). Outre le Créateur, l’Ummah est ‘Mohtaj’ (dépend) de cette Grâce et Sagesse.

Sayyiduna Zaid bin Harisa (ra) avait reçu le Faiz du Saint Prophète (SAW), de sorte qu’il ne voulait partir avec son père.  Doté d’un tel Hikmat, les gens oublient leurs parents, leurs proches, leur pays, dû au Meherban du Saint Prophète (SAW). La jeunesse du Saint Prophète (SAW) était également unique en elle-même.

Le Saint Prophète (SAW) avait donc reçu l’Eclairage divin durant l’enfance et la jeunesse, ensuite, avant (le Wahi) la Rèvélation des Versets Sacrés, et avant la Rencontre avec son Rab (Me’radj).  En ce qui concerne le Hikmat qu’il avait reçu avant le Wahi, c’était une nécessité pour que son cœur puisse accueillir les Versets Sacrés.  Le Wahi a une telle force que la terre et les montagnes avaient refusé de le recevoir, car ils n’auraient pu le résister.  Seul Qalb-é-Mustafa (SAW) a pu résister á cette Force divine, (sirf Qalb-é-Mustafa (SAW) né Wahi ko bardasht kiya).

Allâh Paak nous Accorde le Taufiq de reconnaître le statut du Saint Prophète (SAW) – Aameen.

 

Read More