Khutba Du Vendredi 31 Mars 2017

Le sermon du vendredi 31 mars, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

Le statut unique du Saint Prophète (SAW) á la lumière du Soûrah ‘Al Insharah’ ou Soûrah ‘Alam Nashrah’

En ce premier vendredi sacré et deuxième jour du mois de Rajjab, le thème est axé sur le statut du Saint Prophète (SAW) á la lumière de ce Soûrah : ‘Al Insharah’ ou ‘Alam Nashrah’. Le soûrah comprend ces quatre aspects :

Il contient un ‘roukou’

8  ‘Ayaat’ (Versets)

27 ‘Kalimaat’ (mots) et

103 ‘Hourouf’ (lettres)

 

Plusieurs Soûrah du Saint Qur’aan respectent ces quatre procédures :

(a) Maqam-é-Nuzool (le lieu de la Révélation) et le statut d’un tel lieu

(b) Zamané Nuzool (le temps de la Révélation)

(c) Sabab-é-Nuzool (La raison de la Révélation)

(d) Mawzou-é-Nuzool (le sujet de la Révélation)

 

Le Soûrah a été Révélé á Makkah Mukarramah, avant le ‘Hijrat’ (Immigration) á Médine. La raison de la Révélation, selon Tafsîr-é-Ruhul Bayan de Allama Ismaïl Haqqi, est que le Saint Prophète (SAW) avait dit á Allâh Paak qu’Il avait fait Hazrat Ibrahim (as) son ‘Khaleel’, et Hazrat Moosa (as) KaleemulLah.  Comme réponse, ‘Alam Nashrah’ fut Révélé, qui apportait de la joie au Saint Prophète (SAW). Nous les Ummah ont ainsi eu comme Khairaat de la joie, en le lisant. Nous devrons le lire comme ‘wazifah’, pour mettre fin á la dépression. Ce Soûrah est très efficient pour ceux qui ont la maladie de cœur. En le lisant 21 fois, le matin, on se guérira de la  la maladie mentale aussi bien que la maladie physique.

Par rapport aux Grâces (Fazilat) du Soûrah Alam Nashrah, mentionné au Tafseer-é-Bezawi, Tafseer-é-Kashaf, et Tafseer-é-Ruhul bayan, il a été révèle que celui qui a lu Soûrah Alam Nashrah et qui va vers le Saint Prophète (SAW), c’est comme-ci il a dissipé sa tristesse. C’est loin d’être vrai, qui est tout á fait fabriquer.  Les Ulémas savent qu’au chapitre de ‘Fazail’ (Grâces), on rencontre bon nombre des Ahâdîç fabriqués (mawzou).

Selon le Tafseer As Sirajul Muneer, les Mufassereen ont considéré de tel Hâdîç comme étant fabriqué.  Les Ulémas devront éviter d’aborder de tel sujet aux autres.

Selon Sayyiduna Umar bin Abdul Aziz (ra), le Soûrah Alam Nashrah et Wadduha ne sont qu’un Soûrah et ne sont pas séparés, et qu’entre les deux Soûrah, il n’y a pas ‘Bismillah’, Par contre, Allamah Razi (ra) a dit que les deux Soûrah sont séparés. La logique est que quand le Soûrah Alam Nashrah fut Révélé, le Saint Prophète (SAW) ressentait de la joie, tandis que quand le Soûrah Wadduha fut Révélé, il éprouvait de la tristesse. Donc, les deux Soûrah sont séparés et que Bismillah doit être lu au commencement de chaque Soûrah. La joie et la tristesse sont deux émotions différentes, donc les deux Soûrah ne pourront être Révélés en même temps.

La recommandation de Mufti Sahab est que nous devrons lire le Soûrah Alam Nashrah pour rafraîchir et consolider notre foi et nous pourrons ainsi le lire aux autres pour le même objectif.  Nous devrons essayer de le mémoriser, au lieu de perdre le temps aux choses banales. En le mémorisant, nous ne serons pas victimes de dépression et des autres problèmes. Après le Namaz Esha, nous pourrons accomplir deux Raka’at Nafil, avec la lecture de Wadduha au premier Raka’at, et Alam Nashrah au deuxième.

Le mois sacré de Rajjab est suivi du mois sacré de Shabaan, puis Mahé Ramzaan, et le jeûne est recommandé en ces deux mois. En ce qui concerne le mois de Ramzaan, nous sommes conscients que le jeûne est obligatoire. Le du’a et le Daroûd Shareef qui suivent sont recommandés :

Du’a: Allahumma Barik lana fi Rajaba wa Sha’ban wa ballighna Ramadwan

Daroûd Shareef: Allahumma Swalli wa Sallim wa barik ala Sayyedena Muhammad al lazi Sharahta sadrah wa wadwata wizra wa rafa’ta zikra wa rafa’ta sha’na

Tags:

About Post Author