Khutba Du Vendredi 17 Mars 2017

Le sermon du vendredi 17 mars, 2017, prononcé á la Jummah Musdjid par Allamah Mufti Muhammad Ishaaq Qadri Razvi

 

Droit Divin et Droit Humain

Le thème de ce vendredi est une continuité de‘Uswa-é-Hasana’, ( le caractère parfait), mais sous un différent angle.  L’emphase a été mise sur ‘Aqeeda’ (la foi) et la perfection de la foi. Il ne suffit pas de dire La Ilaha Illallah sans la foi interne, on doit le lire du profond de notre cœur. Dans le même contexte, Allama Iqbal a dit :

Dil sé agar Musalman nahin to kuch bhi nahin.

Le Saint Prophète (SAW) nous a enseignés  les moyens pour perfectionner notre foi et d’acquérir des belles qualités.  Sur ce même sujet, quatre aspects ont été élucidés :

  • HuququlLah – Le Droit divin
  • Huququl ibaad – Le droit humain
  • Le droit Divin et le droit humain
  • Le droit humain et le Droit divin

Il y a un lien entre le droit divin et le droit humain.  Ce n’est que quand une personne respecte ces deux droits et œuvre pour le plaisir du Créateur et celui des humains, qu’elle est considérée d’avoir la foi complète.  Il ne doit pas avoir de la séparation entre ces deux branches, car la perfection de la foi réside sur ces deux aspects.

S’il arrive que quelqu’un met toute son attention sur le droit humain, en négligeant le Droit divin, cela veut dire qu’il n’est pas doté du caractère parfait. D’autre part, au cas où toute sa concentration repose sur le Droit divin, au détriment du droit humain, son caractère ne peut être excellent. L’excellent caractère provient d’une amalgamation de deux droits : le Droit Divin et le droit humain.  En respectant ces deux droits, on fait plaisir au Créateur, aussi bien qu’á Ses serviteurs.

L’auteur de  Noorul  Anwaar  a écrit un fait très important.  Il a dit que la personne qui est dotée du  caractère excellent, est celle qui suit le chemin faisant Plaisir á Allah Paak et á Ses serviteurs.  Il ne suffit pas de plaire que le Créateur , ce faisant la foi n’est pas complète.  Il faut suivre et mettre en exécution les principes qui font Plaisir au Créateur et á Ses créatures.  Il faut aimer le Créateur et les êtres humains, ce faisant on a la foi complète.

Les Sahaba-é-Karam et les Ahlé Bayt avaient d’excellent caractère, donc leur foi était complète.  A l’exception des Prophètes et des anges, ce sont eux qui possédaient les meilleures qualités, les meilleures conduites et la foi complète. Personne d’autre n’a eu et n’aura cette perfection de foi.  Pour en citer, Sayyiduna Abu Bak’r Siddiq (ra)  est un exemple parfait en terme de ses belles qualités, sa conduite irréprochable et sa foi perfectionnée.  Il a eu ‘Mustafawi Akhlaq’ (la Grâce du caractère Mustafawi).  De par ces Grâces, il est hautement considéré, de sorte que son rang vient après les Prophètes et les anges.  Ces belles qualités ont été transmises á sa postérité.  La lumière du Saint Prophète (SAW) (Mustafawi Noor) a toujours éclairé sa demeure. En une occasion lors d’une dispute entre son fils et un voisin, il avait réprimandé son fils pour la mal conduite avec ce dernier.  Hazrat Abu Bak’r Siddiq (ra) avait fait comprendre á son fils qu’il faut  se  bien comporter avec les voisins et non pas leur donner de la peine.  En ce qui concerne, la bonne conduite, le sourire, la bonne parole ou la politesse ne sont pas suffisants,  une bonne théorie et pratique sont primordiaux.

Le Daroûd qui suit est recommandé :

Allah Humma Swalli wa Sallim wa barik ala Sayyedena Muhammad be adadi kullé da inn wa dawaa inn

 

Read More